JOURNAL

ADEPR-Rwanda: La Commission dite ‘’Nzahuratorero’’ accusée de traitre

Trois adhérents de l’Association des Eglises de Pentecôtistes du Rwanda (ADEPR) disent qu’ils se sont séparés de la Commission dite  des sauveurs de l’Eglise‘’Nzahuratorero’’. Ils qualifient commission de traitre, formée par les semeurs de haine entre les chrétiens et les dirigeants de l’association.

De leur propre rétrospection, ils regrettent avoir été membres de la commission, propageant le mensonge selon lequel, la crise que connait l’ADEPR est née de la mauvaise gérance des dirigeants.

Ces trois adhérents sont Protais Musorukeye, Mugabonake Schadreck et Ildephonse Usengimana, tous représentant la commission en ville de Kigali ; respectivement dans les districts de Gasabo, Kicukiro et Nyarugenge.

Cependant, le Coordinateur de cette Commission des sauveurs dite  ‘’Nzahuratorero’’, Dr Jean de Dieu Basabose, ne reconnait pas ces gens. Dans une interview accordée  à Bwiza.com le 11 mars 2017, commence à nier que l’association ne possède pas d’organes dans les  districts du pays.

‘’Nous n’avons pas d’organes qui nous représentent dans les districts, c’est pourquoi je me réserve de tout commentaire.’’

Il dit ne pas connaitre le trio, bien que les concernes affirment  posséder les documents officiels valables de la commission, signe par Dr Basabose, et ont souvent participées a des réunions présidées par lui-même.

 ‘’Nous n’avons pas encore la capacité d’organiser des grandes rencontres qui nécessitent l’autorisation juridique. Les gens se rencontrent des différents endroits comme à l’église, et ailleurs.’’, réplique Dr Basabose, rejettant les accusations portée contre lui.

Le porte-parole de l’ADEPR, l’Evêque Jean Sibomana, a dit récemment à la presse que l’association n’a jamais connu de défaites, qu’elle continue de mener des réalisations constructives au développement. Ici, il voulait mentionner entre autre Dove Hotel, inaugure le mois passe par le premier Ministre Anastase Murekezi.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top