Nouveau journal

Bientôt le Zimbabwe rapatrie les réfugiés rwandais

Le Zimbabwe va rapatrier des centaines de ressortissants rwandais séjournant dans le pays de l’Afrique australe, conformément à la clause de cessation du statut de refugié certifié par le Rwanda.

La ministre zimbabwéenne de la Fonction publique, du Travail et des Services sociaux, Prisca Mupfumira Wiki,  déclare que les Rwandais devraient revenir en arrière et participer à la reconstruction de leur pays.

Lors de sa première tournée du camp de réfugiés de Tongogara, la ministre Mupfumira  déclare que les Rwandais seront rapatriés d’ici le 31 décembre 2017. A cette occasion de vendredi, la ministre fait don de produits alimentaires aux habitants du camp.

Les réfugiés du Rwanda, du Burundi, de la République Démocratique du Congo, du Mozambique, de la Somalie et de l’Éthiopie restent au camp de réfugiés, à près de cinq cents kilomètres au sud-est de Harare, la capitale du pays.
Selon Mupfunira, la position de faire rentrer les refugies rwandais ne vient pas du gouvernement Zimbabween,  c’est une decision prise l’an dernier en octobre à Genève.

« Le statut de réfugié ne devrait pas être une situation permanente, l’idée d’être réfugié n’est pas un problème permanent”,  déclare  la ministre.

“J’ai été réfugié avant l’indépendance au Royaume-Uni, mais lorsque nous avons eu l’indépendance, le HCR devait venir nous rapatrier.” Elle  ajoute que le Zimbabwe se conforme  à la clause de cessation et rapatrier tous les Rwandais.

“Le 31 décembre, la clause de cessation entrera en vigueur, on collabore en conformité aves l’ONU “, déclare Mupfumira.

Mais beaucoup de réfugiés rwandais restant au Zimbabwe réticent à retourner dans leur patrie. Certains disent qu’ils ont déjà commencé des familles au Zimbabwe et ne peuvent plus quitter le pays.

Les réfugiés rwandais ont fui au Zimbabwe après le génocide contre les Tutsis en 1994. Des statistiques antérieures portent à près de 400 réfugiés rwandais au Zimbabwe.

Récemment, le gouvernement et le HCR  annoncent que les rapatriés volontaires à leur arrivée au Rwanda reçoivent une somme forfaitaire de 250 $ par personne adulte pour soutenir leur réinstallation, tandis que les enfants ont droit à 150 $.

Le gouvernement rwandais a déjà préparé le camp de Nyarushishi dans le district de Rusizi de la province de l’Ouest pour recevoir les rapatriés, selon Séraphine Mukantabana, ministre de la gestion des catastrophes et des réfugiés. ‘’D’ici le 31 décembre 2017, tout Rwandais qui n’aura pas été rapatrié ne sera pas considéré comme un réfugié‘’, dit-t-elle.

Mukantabana estime qu’environ 280 000 Rwandais pourraient encore vivre en tant que réfugiés dans 20 pays dans le monde. La majorité d’entre eux, près de 245 000 sont censés être en République Démocratique du Congo.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top