JOURNAL

Burundi: L’U.E exhorte les autorités à libérer tous les condamnés en 2014

Dans un communiqué du 26 janvier 2017, l’Union Européenne exhorte les autorités burundaises à libérer tous les membres du parti MSD condamnés en 2014 et des manifestants arrêtés en 2015, lors des contestations de la candidature du Président Nkurunziza, pour son mandat en cours.
Cette déclaration intervient, un jour, après le communiqué du gouvernement burundais par rapport à la Résolution du parlement européen du 19 janvier 2017, faisant état de la poursuite des violations des droits de l’Homme au Burundi.

Selon toujours le communiqué de l’UE, cette mesure va dans le sens de l’apaisement et de la recherche d’une solution à la crise politique, au sujet de la grâce présidentielle, aaa l’endroit de 2500 prisonniers dont des membres des partis de l’opposition.

L’U.E estime que le geste du président Nkurunziza est déterminant dans le dénouement du contentieux burundais . Elle considère cette mesure comme un premier élément de réponse dans le contexte de la décision de l’article 96 de l’Accord de Cotonou.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top