Gouvernance

Chaise vide à la FERWAFA: Madame Rwemalika échoue, comme De Gaulle s’était retiré

Depuis Mars 2017, la Fédération Rwandaise de Football prépare les élections, mais aujourd’hui c’est la chaise vide. Ce samedi matin, le président sortant qui a tant lutté pour garder son bureau de Remera, Vincent De Gaulle a retiré sa candidature, le jour même des élections, laissant la candidate unique Félicitée Rwamarika du foot féminin. Celle-ci vient d’échouer avec 13/52, il devrait avoir au moins 27 voix. La commission doit trouver solution à la crise.

Une femme ou on reporte l’activité

Après le retrait de De Gaulle, pour des raisons personnelles et familiales, les membres de la FERWAFA devraient voter la candidate unique Félicitée Rwamarika à plus de 50%. Mais comme  les 40 restent fideles à Vincent De Gaulle Nzamwita, ils se sont abstenus, madame ne parvient à  pas  passer, on va organiser une autre activité similaire. Voilà ce que les analystes du football rwandais rapportaient aux médias.

 

La campagne illégale

Le retrait de Vincent  De Gaulle Nzamwita n’a supris personne, surtout qu’on attendait que les représentants de la CAF et la FIFA à  Kigali le suspendent. « Il a passé la nuit avec les électeurs –la campagne continuait- alors que ce n’est permis ».

Au fait, environ 40 présidents d’associations devraient passer la nuit (vendredi et samedi) avec De Gaulle, à l’Hôtel Hill Top, mais 30 ont pu être au rendez-vous(voir la liste).

Les articles 8 et 11 du code électoral de la FERWAFA, stipulent que la campagne électorale doit prendre fin ce vendredi 29 décembre a minuit ; mais l’équipe de Vincent De Gaulle est restée ensemble jusqu’au bon matin, selon Ruhago yacu.

Problème de communication

La mauvaise communication reste toujours à la base d’une situation critique dans laquelle se plonge la FERWAFA depuis le début de l’année qu’on épuise demain. Les membres écrivaient à la fédération, la fédération réagit à la presse, la FIFA s’adresse à la SG FERWAFA, mais le président console son groupe de soutien (par message vocal enregistré)  promettant de régler la situation lui-même avec la SG FIFA. Quel genre de communication !

La crise commence en Mars 2017 à Rubavu, où  l’assemblée générale fixe les élections au 10 Octobre (que la FIFA a reporté), et a parlé de la composition de la commission électorale. Après la nomination de cette commission, certains membres ont remarqué la non conformité de celle-ci avec le code électorale de la FIFA 2007.

Me Safari Kizito de Rubavu rédigea une lettre là dessus, la FERWAFA n’a pas répondu, mais quatorze membres de la coalition du changement (Rwanda Football Coalition for Change : RFCC, opposée au président sortant De Gaulle) l’ont reprise. Ils l’ont  adressée à la FERWAFA, et une copie fut réservée à la FIFA.

Le destinataire n’a pas encore répondu, au contraire fait sortir un communiqué de presse.

Le 21 aout dernier, certains  membres du comité sortant rédige une lettre à leur présidents De Gaulle Nzamwita, par une ultimatum de 48 heures. Il devrait justifier les 20.000 dollars qu’il a versés sur son propre compte, au détriment des comptes de l’institution. Le montent venait de la CAF, pour assurer le fonctionnement du président de l’exercice 2017-2018.

Mais, le  même jour, l’un des signataires, et encore juriste, Me Emmanuel Ndagijimana, affirme « avoir signé la lettre avant sa rédaction », pour ainsi dire qu’il se détache du groupe.

Au 1er Septembre, la FIFA, après l’analyse du contenu et des signataires, a pu réagir sur la lettre que FERWAFA avait ignorée.

Madame Fatma Samoura, Secrétaire Générale de la FIFA, rédige une autre à Madame  Latifah Uwamahoro, SG de la FERWAFA.

Apres réception de celle-ci, la coalition se félicite de la réaction, la SG Latifah, à qui l’on s’est adressée reste calme, et le président De Gaulle console son groupe, sans pour autant s’adresser à la famille du foot rwandais qu’il représente.

Il dit « avoir causé une heure durant avec le SG FIFA une heure durant, mais en frère à la sœur. Il donne espoir que début novembre on va voter, et les résultats ne changeront pas.

Quel genre de communication, quel genre de membres qui signent une lettre vierge ? Quel genre de gestionnaires qui se paient avant le commencement même de l’exercice ?

 

Et en outre, les observateurs se demandent si De Gaulle sera courageux de retourner la somme de 20.000 dollars prévue pour l’exercice Juillet 2017-Juin 2018, dans les caisses de la fédération. Attendons voir !

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

 

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top