LOISIR

Cyclisme africain 2017 : le Sud-Africain Meintjes devance le Rwandais Areruya

Louis Meintjes remporte le Trophée du cycliste africain 2017, comme meilleur coureur africain de l’année, devant le Rwandais Joseph Areruya et l’Erythréen Merhawi Kudus.

Comme une évidence ! Louis Meintjes est désigné vainqueur du Trophée du cycliste africain 2017. Pour l’ensemble de sa saison, le Sud-Africain est distingué par ce prix prestigieux. Etre considéré comme le meilleur coureur d’un continent n’est pas une mince performance. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa régularité a largement payé. 

Sa meilleure performance reste celle sur le dernier Tour de France. Huitième du classement général pour la seconde année consécutive, le leader d’UAE Team Emirates a été une nouvelle fois à la hauteur de l’événement. Et le maillot blanc de meilleur jeune lui a échappé de peu. Battu par Adam Yates en 2016, c’est cette fois-ci le frère Simon qui l’a devancé. Mais performant en montagne, il s’avère comme l’un des sérieux prétendants à un podium dans les Grands Tours ces prochaines années.

Les courses de trois semaines sont celles qui conviennent le mieux aux caractéristiques du Sud-Africain. Ses saisons sont avant tout tournées vers ces objectifs. Le Tour de France est toujours une priorité, même si cette année il a essayé d’enchaîner avec la Vuelta, finalement terminé à la douzième place. C’est de loin le coureur du continent africain qui affiche les meilleurs résultats dans les courses WorldTour.

C’est ce qui explique cette consécration avec ce trophée. Le résultat des votes révélé aujourd’hui montre que c’est le rwandais Joseph Areruya en seconde position. Un coureur évoluant principalement sur les courses africaines, mais postulant à passer le cap supérieur.

Et sur la troisième marche du podium, on retrouve l’érythréen Merhawi Kudus, membre de la Dimension Data. L’Erythréen n’est pas passé loin d’une énorme victoire en finissant deuxième d’une étape de la dernière Vuelta.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top