JOURNAL

Formation militaire africaine au Rwanda, reaction immediates en crises

Du 13 au 17 mars 2017, des représentants militaires de l’Organisation africaine pour la réponse immédiate aux crises (ACIRC en Anglais) sont réunis à Kigali. La Conférence ACIRC de Kigali a pour but de faire les dernières touches du processus de planification du Post-Exercice de l’ACIRC intitulé «Utulivu Africa III» qui sera accueilli par le Rwanda du 20 mars au 2 avril 2017.

La réunion a été officiellement ouverte par le général major Martin Nzaramba, commandant du Centre d’instruction militaire de base de Nasho, au nom du chef d’état-major de la Défense du Rwanda. Dans son allocution d’ouverture, le général Nzaramba, qui est aussi le directeur de l’exercice, a rappelé la volonté et la détermination des dirigeants africains à trouver des solutions aux problèmes africains. Le concept ACIRC «exprime la volonté et la détermination de nos dirigeants à renforcer notre capacité de lutter contre le fléau des conflits en Afrique et d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité, ainsi que la prospérité, afin d’améliorer les conditions de vie de nos citoyens».

Gen Nzaramba a noté en outre que l’Exercice du Poste de Commandement -Utulivu Africa III est un facteur permettant aux Etats membres de l’ACIRC de développer une plus grande capacité de manœuvre et la meilleure utilisation des ressources disponibles pour trouver des solutions africaines aux problèmes africains.

Gen. Major Nzaramba

Gen. Major Nzaramba

Au nom de la Commission de l’Union africaine, le Col Ally Katimbe, Chef de la Cellule ACIRC, a souligné que «le plus grand défi pour l’Union africaine n’est pas de décider d’intervenir ou de déployer des forces, mais de renforcer la capacité de la plupart des États africains à se déployer rapidement et efficacement”.

Le Col Katimbe a également souligné l’importance de renforcer la capacité africaine par les Africains eux-mêmes, citant le Président de la République du Rwanda, S.E. Paul Kagame, qui a déclaré: «Bâtir notre avenir doit venir de nous. L’aide extérieure ne viendra que compléter nos efforts, personne ne le fera pour nous sauf nous-mêmes, … Nous sommes Rwandais, nous sommes Africains; Nous devrions être heureux d’être qui nous sommes ».

aci_2

La capacité africaine de réponse immédiate aux crises est un partenariat de sécurité stratégique entre l’Union africaine et les Nations volontaires pour permettre à l’UA d’intervenir à court préavis dans une crise qui peut apparaître en Afrique. Les pays du Volontariat de l’ACIRC sont jusqu’à présent l’Algérie, l’Angola, le Bénin, le Burkina Faso, le Tchad, l’Égypte, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda.

Src: MoD

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Dennis Ns./Bwiza.com

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top