Connect with us

POLITIQUE

Gatuna : Les manifestations des Ougandais ont bloqué la frontière trois heures durant

Published

on

La police nationale du Rwanda (RNP) a révélé à The New Times que les manifestations qui ont éclaté hier matin à la frontière Katuna-Gatuna(côté ougandais ) avaient commencé vers 8 heures du matin et avaient duré environ trois heures. Les manifestants Ougandais utilisaient des pierres et des rondins pour bloquer le passage.

Les manifestants ont déclaré qu’ils protestaient contre l’arrestation d’un changeur de monnaie ougandais, Justus Tweyogyere, qui est détenu au Rwanda.

Le porte-parole de la police rwandais, ACP Theos Badege, a confirmé que  Tweyogyere avait été arrêté le 16 décembre pour usage de faux documents et de changement d’argent illégal.

Badege  a ajouté que le dossier judiciaire de Tweyogyere doit être traité dans les procédures normales.

Il a ajouté que le Haut Commissariat ougandais à Kigali avait été dûment informé immédiatement après l’arrestation et que le suspect est visité par sa famille, le personnel du Haut Commissariat, ainsi que par son avocat.

“C’est un cas normal qui doit passer par des procédures judiciaires de routine”, a déclaré Badege.

L’ Ougandais Tweyogyere a été arrêté avec son collègue rwandais, Aimé Chaste Nyirishema, pour les mêmes infractions, a indiqué RNP.

Il y a un mois à peine, Tweyogyere avait été interrogé par RNP après avoir traversé au Rwanda en possession d’une somme d’argent dépassant le plafond de 10 000 $ US sans le déclarer aux douanes tel que requis par la Banque centrale du Rwanda.

Il a ensuite été averti, autorisé et renvoyé à Kabale en Ouganda après avoir fourni des preuves de ses transactions et de son partenariat avec les bureaux de change de Kigali.

Le suspect a alors été avisé de toujours se conformer aux règlements de la banque centrale.

Bien que la frontière soit maintenant ouverte, les parties rwandaise et ougandaise restent préoccupées par les raisons pour lesquelles une frontière très fréquentée serait fermée par les résidents locaux.

Les agents de la RNP ont révélé que leurs homologues ougandais les ont assurés qu’ils avaient ouvert des enquêtes à ce sujet.

“Les services de sécurité des deux pays se sont occupées de la question et la situation est devenue calme et normale. Les gens et les biens des deux pays ont repris la traversée de la frontière sans plus tarder “, a indiqué un communiqué de l’Ambassade ougandaise à Kigali.

Les relations entre les deux pays frères font signes de détérioration ces derniers temps : enlèvement et détention des rwandais à Kampala, circulation libre des opposants du pouvoir Kigali à Kampala, recrutement des rebelles etc.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2018 - Bwiza.com - All Rights Reserved