Nouveau journal

Il faut que nos mentalités et nos habitudes soient réalisées-Président Kagame

Tel est le propos du président rwandais Paul Kagame lors du lancement officiel le 27 janvier 2017 du Centre Africain pour les ODD (SDGCA) basé à Kigali. Cela a été fait en présence de 24 délégués des pays africains, des organisations internationales, et des entreprises privées, des académiciens, des chercheurs  et des experts des divers secteurs.
Dans son allocution, le Chef d’Etat rwandais de dire ‘’Il faut que nos mentalités et nos habitudes soient telles qu’elles réalisent les Objectifs de Développement Durables (ODD) à l’horizon 2030, et les entreprises expérimentées impliquées dans ce système complexe sont exhortées à réussir ce plu grand projet pour le bien des populations.’’

De continuer de dire ‘’L’on devra considérer l’approche consultative de tous les acteurs, tenir en compte l’importance de bonnes gouvernances, mesurer les bonnes politiques pour que tous comprennent l’importance du développement inclusif et durable. La réalisation des ODD doit être comprise comme quelque chose qui n’est pas imposé, mais quelque chose qui correspond à la vision de notre développement.’’

Le Président Kagame a relevé que les contributions des bailleurs pour le Centre n’atteignent pas 5 % des besoins. Raison pour laquelle les africains continueront à travailler ensemble pour trouver des financements, tirer les enseignements des expériences diverses, promouvoir l’égalité du genre, exploiter les Sciences et les Technologies, et collaborer traitement avec les Privés.

L’on a noté la présence du co-président du SDGCA, Aliko Dangote, et des membres du Conseil d’Administration, le vice-président de JICA, de Mme Amina Mohamed, de Sindiso Ngwenya, CEO de COMESA.

A ce propos, le Président Kagame s’est réjoui de la présence à la séance d’Aliko Dangote, premier richissime africain du Nigeria, et Vice-président du SDGCA.

Aliko Dangote , le Vice-président de SDGCA,  a passé en revue les efforts réalisés par l’Afrique pour réduire la pauvreté extrême de moitié depuis 1990. Mais malgré cela, beaucoup de gens dans le monde vivent dans la pauvreté et la sous-alimentation, cause de nombreuses morts, surtout chez les enfants de moins de cinq ans. Les jeunes sont sans emploi, surtout en Afrique.

Et de dire ‘’Le Secteur Privé doit être pris en considération dan les ODD. Des solutions innovatrices doivent être trouvées. Nous devons réduire les fossés économiques, accélérer les TIC et protéger l’environnement. Le Secteur  Privé doit jouer son rôle positif auprès des communautés et des services. Il doit renforcer les capacités des jeunes au niveau de leur Forum pour l’entreprenariat et les échanges. Nous devons avoir une voix commune en tant que communauté des affaires.’’
Il a ajouté que les ODD ont certes des défis, mais l’on devra organiser des évaluations et des suivis, surtout que les infrastructures du continent restent insuffisantes.

Encore de dire ‘’Les institutions ne peuvent pas s’épanouir si elles ne sont pas soutenues. Je remercie le Président Kagame et le Rwanda qui ont accepté d’abriter le Centre à Kigali. Vous pouvez compter aussi sur mon soutien pour le développement de ce Centre africain. ‘’

Dr Takao Toda, le Vice-président de la JICA,  a apprécié les innovations des jeunes rwandais au niveau des transactions de fonds par téléphones mobiles et la gestion des stocks pour bracelets. Il a félicité le Rwanda pour ses progrès dans la croissance. Il a conseillé d’investir dans l’éducation des jeunes et de transformer les défis en opportunités pour toujours aller de l’avant, en maintenant son espoir.

Dr Bellay Begashaw , le Directeur Général du Centre Africain des SDG,  a souligné la nécessité d’accélérer les ODD pour 2030.

Et de dire ‘’Pour cela, il faudra beaucoup de soutiens.  L’Afrique maintenant reconnue comme une force devra établir sa propre capacité pour soutenir sa population. Le Centre s’avère une solution locale et africaine. Les Africains se retournent envers eux pour trouver des réponses à leurs problèmes. Il faudra pour cela combiner nos connaissances et les multiplier.’’

Dr Begashaw a informé que le Centre a démarré ses opérations en Juillet 2016, et qu’il a le soutien des Gouvernements, de la Société Civile, des experts et académiciens, pour les recherches politiques.

Il a dit que le Centre rassemblera des experts et des partenaires stratégiques dans différents secteurs. Le Centre a acquis ses propres terres. Il construira bientôt ses bureaux. Il a un vaste réseau d’universitaires et d’agents de l’Organisation des Nations Unies.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

 

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top