Nouveau journal

Juvénal Habyarimana figure sur la liste des présidents africains que la France est accusée d’avoir tuer

A l’époque où les pays africains demandaient leurs indépendances, la France a été pointer de doigt d’être derrière les assassinats des certains présidents leaders africains notamment ceux qui étaient les colonies de la France, ses amis et autres.

Depuis 1962, une liste des présidents a été adressée sur laquelle figure le feu Président rwandais Juvénal Habyarimana qui était l’ami intime de l’ex-président français feu François Mitterrand.

Les uns ont été négligés alors qu’ils étaient leurs amis, les autres ont été victimes suite au blocage qu’ils ont manifesté au néo-colonialisme de le France.

Les présidents assassinés pour avoir mis de blocage sur les profits de la France figurent Col Mouammar Kadhafi de la Lybie, Thomas Sankara du Burkina Faso,…

La France a souvent manipulé les medias locaux et internationaux pour semer la haine entre la population et les autorités, supporter les partis d’opposition. Après la mort d’un tel président, le rapport de l’enquête pour montrer qu’il a été tué par la population mécontente de son régime ou le rébellion

Encore, il y a eu des coup d’états organisés par la France et de s’inventer, comme celui fait par le Capitaine Blaise Compaoré du Bourkina Faso contre son compatriote feu Capitaine Thomas Sankara, le rôle joué à 90% par François Mitterrand alors président de la France en 1987.

presidents-assassines/bwiza.com

Thomas Sankara a été victime du fait qu’il prônait pour l’indépendance totale de son pays et la démocratie. Il fut tué encore jeune  à l’âge de 37.

Juvénal Habyarimana ex-président rwandais, était l’ami intime de la France de façon même que sa sécurité corporelle était assurée par les militarise français et autres rwandais formés par la Français, ses pilotâtes étaient des français. Mais 6 mai 1994, le jour du crash de l’avion de Juvénal Habyarimana, la France a été pointée de doigt, bien qu’elle attribue la responsabilité aux militaires du FPR-Inkotanyi.

Lors du crash de l’avion, à son bord était aussi le président burundais Cyprien Ntaryamira . Aussi longtemps que l’auteur d l’assassinat de Juvénal Habyarimana n’est pas encore connu, il est loin de savoir aussi l’assassin de Cyprien Ntaryamira et surtout que la boite noire du Falcon 50 reste toujours dans les mains de la France.

Richard Ratsimandrava, a dirigé une seule semaine le Madagascar, il avait le grade de colonel, ce qui lui est arrivé dépasse l’intelligence. Il a pris le pouvoir le 5 février 1975 pour être tué le 11 février 1975, six après. Son pays était en guerre civile, la France est accusée d’avoir jouer un rôle important dans sa mort.

La mort qui a beaucoup susciter des tentions est celle du Colonel Mouammar Kadhafi  de la Libye, assassinée le 20 Octobre 2011, jusqu’à présent la France est accusée de sa mort

Mouammar Kadhafi  était au pouvoir plus de 40 ans, il a été assassiné par torture, il est le récent président que la France est accusée de tuer. Après sa mort la Libye est devenu un pays sanglant sans précédent et la population regrette de son départ parce que la plus part mène une vie misérable et d’insécurité.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

.

 

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top