Gouvernance

Kagame, Bazivamo et Ngarambe, une équipe qui gagne du FPR

Le président Kagame a été réélu hier comme président du FPR Inkotanyi (parti au pouvoir rwandais depuis 1994)pour un mandat decinq ans. Christophe Bazivamo et François Ngarambe sont également reconduits, respectivement vice-président et secrétaire général. Vingt-deux commissaires ont également été élus, complétant les 25 postes disponibles du Comité exécutif national.

C’est lors du congrès de trois jours, qui s’est déroulé pour célébrer les 30 ans du FPR-Inkotanyi, au nouveau siège du parti à Rusororo(Kigali Est). Les  dernières élections au sein du FPR ont eu lieu en 2013.

Kagame a été élu avec 2340 voix sur 2342, soit 99,9%.Christophe Bazivamo a également été réélu à la vice-présidence avec 97,8%, tandis que François Ngarambe était maintenu au poste de secrétaire général avec 97,5% des voix. Dix commissaires représentant les jeunes ont également été élus et 12 commissaires généraux.

Gasamagera Wellars, Musoni James et Uwacu Julienne sont respectivement en tête de la liste des commissaires généraux.

Les dirigeants du FPR ont récemment changé leur constitution pour donner plus de voix aux jeunes, alors que d’un collège de 22 commissaires qui siègent au Comité exécutif national (CEN), 10 créneaux ont été réservés pour les jeunes, contre cinq.

Humilité, risquer et apprendre par des expériences, Kagame rappelle

S’adressant aux participants, le président Kagame a mis au défi les membres du parti de faire de l’humilité une valeur dans tout ce qu’ils font. L’humilité, a-t-il dit, fait partie intégrante du FPR depuis sa création.

“Ce congrès a été l’occasion de réfléchir sur les progrès que nous avons réalisés au cours des 30 dernières années, un parcours guidé par nos valeurs. Les trois jours durant, nous avons eu des échanges fructueux concernant notre pays et son orientation», a-t-il déclaré.

Au cours du voyage de trente ans, le président a déclaré que ce qui a été accompli est impressionnant, mais a ajouté qu’il y avait encore un long chemin à parcourir.

Il a exhorté les cadres du FPR à tirer des leçons de leurs expériences, à tirer les leçons des erreurs et à continuer à faire les choses qui ont fait leurs preuves.

Le président du parti a encouragé les membres à ne pas craindre les risques mais à toujours travailler avec passion.

“Nous devons toujours avoir le désir d’apprendre des bonnes ou mauvaises expériences “, a-t-il dit, ajoutant que la prise de risque a été essentielle au succès du FPR.

“Nous n’avons jamais craint les risques et nous ne les craindront pas, mais cela ne dit pour autant pas risquer moutonnement», a-t-il déclaré.

L’agenda du parti : tolérance zéro à la corruption, réduction de la pauvreté,…

Présentant l’agenda politique de deux ans, le secrétaire général du FPR, François Ngarambe promet que plus de gens seront tirés de la pauvreté, la corruption ne sera pas tolérée.

Selon Ngarambe, le FPR va minimiser l’importation d’engrais. “Nous voulons nous assurer que l’engrais est produit au Rwanda afin qu’il soit accessible à beaucoup”, a-t-il dit.

Cela pourrait être une étape importante. Le Rwanda a estimé à appliquer 50 000 tonnes d’engrais minéral dans les saisons agricoles A et B de 2017 et à les vendre aux agriculteurs avec une subvention de 11 milliards de Frw.

Ngarambe a également déclaré qu’ils veilleront à ce que l’infrastructure de base soit mise en place dans toutes les zones industrielles désignées à travers le pays.

L’électricité a été un obstacle pour certaines installations industrielles qui cause l’insuffisance.

Le FPR veut également promouvoir le tourisme étranger et domestique. Temberurwanda pourrait être l’une des voies à suivre pour que le Rwanda Development Board (RDB) organise des voyages vers des destinations touristiques. Le tourisme de luxe est également au coin de la rue.

Le logement abordable est également un autre objectif avec la partie qui s’engage à combler le vide qui se trouve à plus de 350 000 unités dans tout le pays. Les villages modèles seront également promus.

En ce qui concerne l’infrastructure, le FPR a déclaré qu’il construira plus de stades et fera la promotion de la culture du sport de masse.

Les partis au pouvoir des pays amis étaient représentés

Le Parti communiste chinois, le Front populaire démocratique révolutionnaire éthiopien, le Jubilé du Kenya, le Parti congolais du travail du Congo Brazzaville et le Mouvement de libération du peuple soudanais du Soudan du Sud, sont représentés dans ce congrès.

Raphael Tuju, secrétaire général du Jubilé du Kenya, a félicité le FPR d’avoir défendu un revirement du pays qui était en ruines il y a seulement 23 ans.

“C’est un pays qui a émergé de la profondeur du désespoir et maintenant transformé par le FPR pour être un phare de la prospérité africaine. La première fois que j’ai rencontré des Rwandais, ils étaient des réfugiés au Kenya. Le passeport rwandais était un signe de honte et je tiens à remercier le FPR d’avoir fait du passeport rwandais un passeport respecté », a déclaré M. Tuju.

Les compliments en faveur du FPR venaient d’aussi loin que la Chine avec le Parti communiste, un bon ami. “Que l’amitié entre nos deux partis politiques et entre nos deux peuples dure pour toujours”, a déclaré le représentant du Parti communiste.

Les partis rwandais : PS Imberakuri, PPC, DGPR, PL, etc

Des représentants de tous les partis politiques rwandais ont participé au congrès. Ils ont parlé du système politique inclusif qui définit le Rwanda aujourd’hui, chaque représentant du parti s’engageant à faire sa part pour faire avancer le pays.

“Nous pouvons différer dans l’idéologie, mais nous partageons une vision et des aspirations”, a déclaré Christine Mukabunani, présidente du PS Imberakuri(neutre aux élections d’Aout 2017, mais membre du forum des partis politiques rwandais).

Une autre preuve de solidarité avec le FPR est la présence du  Parti Vert (DGPR), du candidat malheureux, Dr Frank Habineza

“J’ai été évolué au FPR Inkotanyi mais en cours de route nous avons choisi une direction différente, toujours dans l’intérêt général du pays. Je tiens à remercier le président Paul Kagame d’avoir rendu le Rwanda fier », a déclaré le président du parti, Frank Habineza.

Pour le Parti du Progrès et de la Concorde (PPC), la présidente, Dr Alivera Mukabaramba déclare,  “Au moment ou l’on célèbre 30 ans, on doit aussi penser aux  30 prochaines années pour construire notre pays ensemble”.

Donatille Mukabarisa, présidente du Parlement et du deuxième parti d’opposition Parti libéral (PL), se jouit du partenariat.  “Nous ne reconnaissons toujours le partenariat que nous avons avec le FPR Inkotanyi”.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Jean Baptiste Karegeya

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top