Connect with us

Nouveau journal

Kwibuka23: Les rwandais en mission de maintien de la paix commémorent

Published

on

Vendredi 7 Avril 2017, les policiers et militaires rwandais faisant parti des forces de maintien de la paix de la Mission des Nations Unies au Sud-Soudan (MINUSS), a Abyei (UNSFA) et en Haïti (MINUSTAH),  se sont rejoints vendredi Rwandais et des amis du Rwanda pour rendre hommage à plus d’un million de vies innocentes qui a péri au cours du génocide de 1994 contre les Tutsi.

Les responsables gouvernementaux, des casques bleus d’autres pays, des groupes religieux et des résidents ont participes à ces activités de la 23ème commémoration. Les évènements se sont  caractérisés par la marche de commémoration, les prières et les discours qui portaient principalement sur la planification, l’exécution, l’arrêt du génocide, ainsi que le processus de transformation du Rwanda.

A Malkal, nord du Sud-Soudan, la police et les soldats du maintien de la paix la communauté rwandaise, les fonctionnaires du gouvernement et les responsables de l’ONU sont ensemble pour rendre hommage aux hommes, femmes et enfants ;   tués il y a 23 ans.

Le chef du bureau de l’ONU à Malakal, Hazel Dewet, a indiqué que le rétablissement du Rwanda est un «bon exemple pour le peuple du Soudan du Sud où les gens se battent encore en raison de leur appartenance ethnique».
Le Commandant du Secteur-Nord, Brigadier Gen XIE Zhijun, s’est lancé dans l’histoire du maintien de la paix au Rwanda. “Le Rwanda a commencé les opérations de maintien de la paix dans la Mission africaine au Soudan (AMIS) en 2004.

Maintenant, ses troupes sont déployées dans de nombreux pays … et sont classés dans les cinq pays fournisseurs de contingents dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Cela indique comment le Rwanda est consacré à lutter contre le génocide dans le monde entier “, déclare ACP Eric Mutsinzi, commandant de contingence de la police rwandaise, parlant du contexte historique du génocide contre les Tutsis au Rwanda.

‘’Nous avons la responsabilité d’enseigner à la jeune génération afin que, à leur tour, ils puissent transmettre le message à des générations successives. Nous nous rappelons de construire une nouvelle société, un nouveau pays, une nation digne et sans discrimination, ni ségrégation, ni haine, et sans génocide “, ajoute ACP Mutsinzi. Il a rappelé que le Rwanda partage sa vraie tragique  histoire, et “plus jamais” de génocide. Ceci tout en luttant contre l’idéologie du génocide et tout ce qui pourrait ramener le pays au mauvais passé. “On se souvient d’où on vient,  afin de construire un avenir Nous nous, on raconte la vérité  à propos du génocide et on est engagé à ne pas permettre une telle tragédie à nouveau. ”

????????????????????????????????????

Les mêmes activités de commémoration ont eu lieu dans la capitale Juba et ont assisté à la communauté rwandaise à Juba; Commissaire de police de l’UNMISS, CP Bruce Munyambo; Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Mustapha Soumare; Le représentant général de l’APLL, le général Matier Deng; Et l’inspecteur général adjoint de la police du Soudan du Sud, le lieutenant-général James Winyaok, entre autres.

Le lieutenant-colonel James Burabyo, qui a représenté le Haut-Commissaire du Rwanda en Ouganda et le Soudan du Sud, a souligné «des efforts continus pour lutter contre le déni de génocide par certains révisionnistes ».

“La communauté internationale dans son ensemble est appelée à lutter contre l’idéologie du génocide et à exposer les auteurs et leurs collaborateurs, qui bénéficient d’un refuge dans certains pays.”, dit-il.

Il a parlé de la résilience du peuple rwandais, de sa détermination et de son engagement à lutter pour une vie décente et à surmonter le désespoir et la détresse» qui ont été plongés et la visionnaire du président Paul Kagame qui «a rendu possible la réconciliation nationale, la justice sociale, la paix et le développement durables.”

Le Représentant spécial de l’ONU, Soumare, a noté que l’idéal de ‘’Remember-Unite-Renew’’ reflète l’échec de la communauté internationale à protéger les vies humaines à un moment critique. Il a salué ceux qui ont sacrifié des vies pour arrêter le génocide et a salué le Rwanda pour sortir des cendres du génocide afin de devenir l’une des puissances économiques de l’Afrique, qu’il attribuait aux solutions locales.

A Abyei, la commémoration a été suivie par plus de 1000 militaires, policiers et civils de la paix de divers pays contributeurs et présidé par le général de division Tesfay Gidey, le chef de mission par intérim.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta

 

 

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2018 - Bwiza.com - All Rights Reserved