Connect with us

JOURNAL

Le Jazz Man Tito Al Uribe s’inscrit contre la musique violente

Published

on

Après un long voyage artistique, depuis les années 1970, le musicien Jazz man d’origine Chilienne, Tito Al Uribe grandement inspirée par les géants de scènes tel que Michael Brocker, Santana, Jimmy Hendrix pense qu’ une musique digne de soi doit nécessairement consoler les opprimés et les misérables.

Cette opinion partagée de Tito Al Uribe sur le pouvoir de la musique est contraire á la qualité de la plupart des chansons produites par les jeunes artistes du Monde en general et ceux du Rwanda en particulier.

Uri

Uribe en 2011

Dans une interview accordée á Bwiza.com, Tito Uribe a bel et bien indiqué que pour lui, la musique est une science divine qui a pour mission d’ inciter aux hommes á s’ entraider et á s’ aimer pour leur survie.

« C’est pour cette raison que je prends ce temps pour inviter tout artiste digne de ce nom de bien vouloir éviter des textes quand bien mêmes des comportements violents », tel que T Uribe a indiquée á Bwiza.com.

Dans Les années 1970, l’artiste Uribe a prestée plusieurs concerts en Amérique Latine ainsi qu’ á Paris en France, cependant á cette époque il était encore focalisée sur le style Rock.

Ce n’est qu’en 1980 qu’Al Uribe entreprend passionnément le Jazz en apprenant cette noble musique 8 heures par jour pendant 12 ans.

Evidement c’ est cette longue expérience d’ ailleurs réussi qui lui a facilitée a entamé une nouvelle vision de combinaison musicale du genre Jazz Rock.

Tite Uribe 2

Le Jazz Man , Tito Al Uribe evac sa guitare

Et depuis qu’il évolue au Rwanda, Al Uribe a saisi l’opportunité de travailler respectivement avec beaucoup d’artistes Rwandais de renom á la personne du soliste guitariste Tamfum , le chanteur Massamba Intore Albert Rudatsimburwa et tant d’ autres.

C’est á cette occasion artistique, que Tito Al Uribe a découvert que les musiques traditionnelles rwandaise dans ces battements 5/8, 5/6 a une grande similitude avec le folklore chilien.

A Kigali , Lors de notre entretien avec ce musicien , nous avons voulu savoir son point de vue sur le niveau s musiciens rwandais, sans aucune hésitation il nous a fait savoir que les musiciens rwandais ont encore beaucoup des trucs á apprendre compte tenu de leur expérience en matière du savoir faire musical.

C’est également dans cette même perspective de mettre en place une école de musique, que finalement Al Uribe s’est récemment entretenu avec le célèbre batteur et percussionniste Ben Ngabo Kipeti et ils ont conclus positivement sur cette clause bien qu’ il y a encore d’ entraves mais l’ idée reste vivante.

cliquez ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

 

 

 

Assupta Gema-Bwiza.com

 

Commentaire

Copyright © 2018 - Bwiza.com - All Rights Reserved