Connect with us

JOURNAL

Les dissidents en Ouganda planifient de barbouiller le Rwanda

Published

on

Un plan élaboré par des cercles de renseignement ougandais visant une section d’ex-soldats rwandais pour alléguer la persécution, l’enlèvement et l’espionnage a été révélé.

Le complot ourdi vise à recruter des Ougandais ordinaires d’origine rwandaise en mettant davantage l’accent sur les ex-combattants pour simuler des allégations de violations des droits de l’homme afin de discréditer Kigali.

Selon une source haut placée dans les cercles du renseignement ougandais, ce système bien conçu vise à atteindre deux objectifs; dépeindre le Rwanda comme une nation hostile qui a infiltré l’Ouganda et utiliser les Rwandais pour amplifier les allégations sur les violations des droits humains afin de capter l’attention des différents groupes de défense des droits.

“La stratégie consiste à dépeindre l’Ouganda comme un pays infiltré par le Rwanda et à accuser Kigali de complicité avec des sections de la police ougandaise pour kidnapper ou arrêter des dissidents”, a déclaré la source à ce site internet

Dans ce qui semble être le coup d’envoi de cette campagne, Rugema Kayumba de RNC a déménagé de son foyer d’asile en Norvège, où il coordonne les opérations de renégat Kayumba Nyamwasa pour camper à Kampala où il est invité spécial de la Chieftaincy of Military Intelligence ) pour coordonner cet exercice. Les affichages sur la page Facebook Rugema’a confirment les liens possibles vers ce système-a voulu rendre le bruit possible et utiliser toutes les plateformes pour pousser un récit autour des problèmes de persécution.

Par exemple le samedi 18 novembre, il a posté sur sa page que “plus d’assassins rwandais à Kampala – Les réfugiés réfugiés sont en état d’alerte. La mission est de peindre Kampala avec votre sang. ” Un jour après, le 19 novembre, Rugema a de nouveau écrit sur son mur «Babicanyi ba leta yu Rwanda Kampala babuze ukobamira Mutsinzi Ceasar» – traduit vaguement par «assassins soutenus rwandais à Kampala n’a pas réussi à tuer Mutsinzi Ceasar». 

Des sources affirment que Rugema et d’autres fugitifs RNC, qui sont peu connus, opèrent librement à Kampala, malgré les engagements répétés de Kigali qui montrent leurs intentions sinistres. Ce site a été informé que ces fugitifs sont des quêtes de l’organe de renseignement ougandais, Chieftaincy of Military Intelligence (CMI), supervise étroitement le nouveau ministre de la Sécurité, le lieutenant-général Tumukunde, directement rattaché au président Museveni et au général Salim Saleh. 

Rugema, un caporal qui a déserté de RDF est marié à une dame Muhima appelée Peace Rugema et est engagé dans l’entreprise alimentaire à Kampala. Rugema est facilitée ou travaille en étroite collaboration avec le caporal AbdulKarim Mulindwa a.k.a Mukombozi, un agent de CMI (RA 189654), qui entretient des liens étroits avec le bureau du colonel Abel Kandiho, chef de CMI. 

Selon certaines sources, les agents de CMI ont relié Rugema à un avocat spécialisé dans les droits de l’homme basé à Kampala pour finaliser le dossier sur les violations des droits de l’homme et le présenter à HRW et à UNCHR. Rugema a récemment écrit une lettre ouverte au président de l’Ouganda et First alléguant toutes sortes d’allégations de droits de l’homme dans un geste clair visant à promouvoir ce récit contre le Rwanda.

Les analystes de sécurité disent que le complot est en grande partie destiné à apporter la rupture sérieuse entre Kampala et Kigali. La présence déjà active des agents de RNC à Kampala ne s’est pas bien passée avec Kigali. Il y a quelques mois, des informations ont révélé que deux fugitifs du RNC, le major Habib Mudathir et le capitaine Sibo Charles se sont échappés du camp de réfugiés de Rhino, à Arua, géré par le HCR.

Il est rapporté que l’évasion a été facilitée par les agents de CMI qui les ont recrutés dans les rangs de RNC. Les deux sont maintenant chargés de mettre en place une nouvelle base de formation pour RNC dans la région du Nil occidental, le long des frontières communes de la RDC, du Soudan du Sud et de l’Ouganda. Cette nouvelle base vient compléter celle déjà établie à Minebwe S.Kivu. 

Des informations crédibles provenant de sources de renseignement indiquent que les deux ex-soldats renégats (Habib et Sibo) tentent mais avec un succès limité de mobiliser des officiers de RDF à la retraite à l’intérieur du Rwanda, espérant les avoir dans le camp du Nil occidental. Parmi les autres dissidents qui ont quitté le camp d’Arua pour Minembwe, on peut citer Kanyemera claude Ruhinda Bosco, Karemera Alex et un certain Butare. Il convient de rappeler que le Capitaine de vaisseau Sibo a été détenu à l’intérieur de l’Ouganda pour avoir déstabilisé la RDC en Ouganda.

Il a ensuite été libéré et mobilisé par le chef actuel de CMI pour rejoindre RNC. Vu comme inhabituel, des sources de renseignement en Ouganda ont également remis en question la raison derrière les soldats français formant une brigade de soldats de l’UPDF sur la guerre de montagne dans les montagnes Rwenzori. Les efforts pour obtenir un commentaire de Kigali et de Kampala sur ces questions étaient vains. Cependant, ce site fera un suivi sur ces questions et continuera à mettre à jour nos lecteurs.

Src: sde.co.ke

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

 

Bwiza.com

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2018 - Bwiza.com - All Rights Reserved