JOURNAL

Muhanga: Les maisons construites pour les enseignants non souhaitées seront données aux autres employés

Dans le Disrtict de Muhanga dans la Province du Sud, on cnstate des infrastructures qui commencent à se détériorer , comme la laiterie de Gahogo, les routes et quelques 12 maisons construites pour les enseignants non habitées. Ceci est la conséquence du fait que lors de la construction des maisons la population n’a pas été consultée au préalable pour qu’elle participe au maintient de l’infrastructure en place. L’Administation du District dit que ces maisons seront bientôt données en location aux employés de l’Etat qui les désirent.

Vincent Nsengiyumva, un habitant du Secteur Kiyumba, dans le District de Muhanga, dans une unterview avec Paxpress dit que les maisons construites pour les enseignants connues sous le nom’’la résidence de l’enseignant’’ sont inhabitées et commencent de se détériorer. Il dit que ce sont des belles maisons bien construites. Dans d’autres Districts aucune maisons n’est habitée pas plus de eux personnes.

Les uns des directeurs des écoles et ensiegnants qui ont voulu garder l’anonymat disent qu’ils ont vu venir ces maisons subitement sans avoir été consultés. Et de dire’’ le secret des ces maisons est connu seul par le Secrétaire ’Exécutif.’’ Ils disent qu’ils avaient eté consultés à l’avance ils auraient fait des propositions sur les lieux de l’emplacement.

Béatrice Uwamariya, Secrétaire Exécutive de District de Muhanga dit que ces infrastructures ne seront pas une perte totale de la population, qu’ils seront données aux employées de l’Etat qui en ont besoin. Ceci est dans le cadre de leurs faciliter les trajets. Pour la laiterie de Nyamabuye construite en 2009, il ya des pièces qui manquaient, aujourd’hui ils ont été achetées, bientôt elle sera operationelle.

La population avance l’idée et de demander les autorités de bien vouloir consulter au préalable les bénéficiares avant de prendre des décisions.

Les maisons construites en 2013 partout dans le pays étaient destinées d’abriter au moins quatre ensignants masculins dans une maison et de l’autre côté par quatre féminins.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top