Connect with us

Gouvernance

Nyagatare: Les vaches Girinka sont menacées par les inconnus

Published

on

Les résidents de Nyagatare en province de l’Est disent que les malfaiteurs non identifiées tuent clandestinement les vaches données aux vulnérables dans le programme Girinka (une vache pour chaque ménage).

Les cas précis sont de la cellule Nyakiga, du secteur Karama. De leurs témoignages, les résidents disent que les malfaiteurs donnent aux vaches des objets toxiques comme des sachets, clous et autres matières qui peuvent nuire la vie des bêtes, pour qu’ils en meurent lentement mais  prématurément.

Domitille Kabagira et Gracien Gahutu, deux bénéficiaires des vaches du programme Girinka, disent que leurs vaches mortes sont retrouvées avec des clous, des sachets et autres emballages dans les estomacs.

 ‘’Ma vache perd doucement la production laitière et maigrit lentement, malgré que je ne ménage aucun effort pour la nourrir, finalement elle est morte. Lors de l’autopsie, le vétérinaire remarque dans son estomac des matières comme les clous, les nets, des sacs et autres… ‘’

Tom Sabiti, chargé de l’élevage dans le secteur de Karama, éclairci sur les signes  des vaches victimes des matières nuisibles. ‘’Les individus utilisent des sachets et nets,  combinés au sel, huile et autres matières préférées par les bétails. Lorsque les déchets arrivent à l’estomac, ils bloquent certaines canalisations de la digestion, la vache perd petit à petit la laiterie, maigrir comme celle frappée des vers intestinaux.’’

La Secrétaire Exécutive du secteur de Karama, Odette Mukandutiye, dit qu’il est difficile de localiser les malfaiteurs et leurs complices, mais que des mesures sont mises en cours pour neutraliser ces forfaits et appréhender les détenteurs pour répondre aux criminalités.

 ‘’Nous exhortons les éleveurs d’être vigilants et d’assurer la sécurité des bétails, de travailler conjointement avec les voisins pour localiser les malfaiteurs. Nous organisons des réunions pour rappeler à la population sur les conséquences du méfait.’’, déclare Mukandutiye.

Cette autorité dit que les vulnérables dont les vaches meurent prématurément sont indemnisés avec d’autres.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

 

 

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2018 - Bwiza.com - All Rights Reserved