Connect with us

Gouvernance

Nyanza: Le comptable du secteur arrêté illégalement

Published

on

Pascal Masabo, comptable du Secteur Cyabakamyi dans le district de Nyanza de la province du Sud, est détenu par la police quelques jours après avoir signalé son insécurité, alors qu’un groupe de personnes non identifiées l’a attaqué en cours du chemin vers chez lui pendant la nuit.

Son arrestation  fait suite à des requêtes de Masabo qui souhaitaient que la police fasse investigations sur les officiers DASSO (Organisme de sécurité de l’administration du district) qui l’ont récemment attaqué, mais de réussir à s’en échapper.

Il dit à Umuseke.rw que, ‘’Je suis un agent de l’Etat et je n’ai généralement aucun problème avec quelqu’un dans le personnel. En rentrant chez moi, une motocyclette  montée des DASSOs m’a suivi partout où j’allais, je pensais qu’ils étaient en mission dangereuse et j’ai pensé à fuir pour sauver ma vie. J’ai rapidement signalé à la police, mais je suis surpris d’être arrêté au contraire “.

Le  jour de l’incident, Masabo n’a pas passé la nuit à la maison, il est reste aux aguets. Le lendemain, il  signale tous les niveaux (de la province au secteur) pour y enquêter. Ensuite il est invité par le maire du district pour en parler davantage.

Certains membres du personnel de district et de secteur, révèle que Masabo n’a pas eu le temps de rencontrer le maire. “Il a été arrêté par la police, avant de rencontrer le maire”. Néanmoins, Erasme Ntazinda, le maire de district dit que l’arrestation de Masabo survient suite à l’escroquerie dont il est longtemps lie.’’

Le CIP André HAKIZIMANA, le porte-parole de la police dans la province du Sud, se déclare ne pas au courant de cette situation, et condamne cette procédure, non conforme aux lois régissant la Police nationale du Rwanda. De dire que la loi sera appliquée à toute personne impliquée dans une telle arrestation illégale”.

De sa part, Marie Rose Mureshyankwano, gouverneure de la province du Sud, qualifie l’incident de scandale survenu à un  fonctionnaire de l’Etat, qui travaille pour une institution publique connue.

Certains membres du secteur révèlent qu’il y a des autorités locales derrière le cas de Masabo, pour leurs intérêts personnels.

Ce personnel demande des enquêtes approfondies pour trouver un agenda caché de ces dirigeants, qui formatent de fausses déclarations reliant Masabo à l’usage de faux, mais en vain.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

 

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2018 - Bwiza.com - All Rights Reserved