Connect with us

ECONOMIE

Ouest du Rwanda: Des bandes sataniques et mort en débauche

Published

on

La province de l’Ouest du Rwanda devient actuellement théâtre des maux de tout genre : Les bandes des jeunes malfaiteurs dits « petits fils du Satan » et « zimbabwéens » à Rubavu, ainsi que « les avions de mer » de Rusizi ravage la région. A Ngororero, un vagabond sexuel et mort sur le champ, des coups du coépoux en fragrant délit.

En district de Rubavu près de Goma, les délinquants dénommés « petits fils du Satan » recommencent embêter les résidents de Gisenyi, après un certain temps de calme.

Les opérations de la police avec les autorités locales avaient eu de bons résultats, car ces délinquants étaient rassembles et envoyés dans des camps de réinsertion comme Iwawa et Nyabushongo.Aujourd’hui, ils rehaussent la tête, ravissant des sacs à mains aux femmes, téléphones, et autres. Ils sont souvent dans des quartiers autour de la Mosquée, et à Koromero vers le marché de Gisenyi.

Sophie Nyiramahoro, commerçante, est l’une des victimes. Dans son témoignage à Imvaho nshya, on lui aurait arraché un sac contenant 46.000, alors qu’elle venait de son boulot.

Elle ajoute qu’elle n’est l’unique à souffrir, « il y avait du calme ces derniers temps, mais ils sont revenus, je ne suis pas seule à avoir succombée de ces petits fils du Satan, il y en a d’autres ».

Selon les services de sécurité communautaire « Irondo », la bande dit « zimbabwéens » s’est battue avec les agents de la ronde, après avoir capturé l’un d’eux ayant vole une chèvre.

Au sud de cette province, les fraudeurs dits « avions de mer » transportent les biens du Congo est approvisionnent les commerçants de Rusizi. Ils amènent différents articles dont les vivres et les boissons, dont certains sont expires.

Ce weekend, vers 2h00 du matin trois ont été attrapés par la ronde, et ont commencé à se battre, heureusement que la patrouille intervint.

Et à Ngororero, Est de la province, un vagabond sexuel est mort des coups, alors qu’il faisait l’amour avec une femme d’autrui. Le mari est arrivé, et le battit jusqu’à la mort.

L’incident se produit ce weekend, dans la cellule Ngoma du secteur Kabaya. La femme de Daniel Ngendahayo, Claudine faisait l’amour avec Theogène Nsabimana. Quand Daniel les aperçut, il a battu Theogène jusqu’à son dernier souffle, selon la police.

Le porte-parole de la police à l’Ouest, CIP Théobald Kanamugire,  déclare à Ukwezi.com, que Theogène est sous détention à Kabaya, attendant le transfert au parquet pour le crime de meurtre.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

 

 

 

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2018 - Bwiza.com - All Rights Reserved