JOURNAL

Plus de 250 titres fonciers, les comptes bancaires saisis dans le cadre de récupérer l’argent des contribuables volés

Au cours des trois dernières années, les procureurs ont saisi 234 titres fonciers et gelé 29 comptes bancaires individuels dans le cadre des efforts déployés pour récupérer l’argent des contribuables volés, a déclaré un responsable.

Jean Marie Vianney Nyirurugo, le chef de l’unité économique et financière de l’Autorité nationale des poursuites pénales (NPPA), a déclaré mercredi que les saisies ont été menées en vertu de la loi de 2015 régissant le recouvrement d’actifs publics.

Nyirurugo, qui parlait lors d’un événement où Transparency International Rwanda a dévoilé son analyse du rapport du Vérificateur général mercredi, a déclaré que les comptes bancaires gelés impliquaient plus de 300 millions de francs rwandais liés à des affaires de corruption faisant l’objet d’une enquête.

“Nous gèlons les avoirs de certaines personnes parce que nous savons qu’elles vont probablement commencer à cacher leurs propriétés ou à les transférer à d’autres personnes une fois qu’elles ont été placées sous enquête”, a-t-il dit. “Nous pouvons également saisir la propriété même si elle n’a pas de lien clair avec l’infraction commise, mais le suspect ne peut pas expliquer son origine”, a déclaré Nyirurugo.

Il a ajouté: “Ce n’est qu’après que quelqu’un a été jugé devant le tribunal, à tous les niveaux; que les fonds volés peuvent être récupérés. Mais nous essayons aussi de récupérer les fonds publics avant de poursuivre le suspect, mais c’est seulement quand un suspect accepte de rapporter l’argent “.

Au niveau international, a-t-il dit, les actifs acquis frauduleusement sont retracés grâce à des demandes d’entraide judiciaire et à des enquêtes conjointes. Il a énuméré les pays contactés par le Rwanda dans cet effort, y compris le Nigeria, la République Centrafricaine (RCA), le Canada, l’Ouganda, l’Espagne et la Belgique.

À l’échelle nationale, les biens criminels sont retracés à partir de comptes bancaires, d’immatriculations de véhicules à moteur, d’enregistrement de titres fonciers et de parts de marché des capitaux.

Nyirurugo a déclaré que plus de 3,7 milliards de FRW de l’argent des contribuables ont été récupérés – à la suite de 770 affaires pénales impliquant 999 condamnés – entre 2013 et 2017.

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

To Top