JOURNAL

RDC: Bantous et pygmées décident de cohabiter

Après plusieurs mois d’affrontements ethniques, les  bantous et les pygmées s’engagent à cohabiter dans le groupement Miketo , territoire de Tanganyika.

Ces deux communautés ont levé cette option à la suite d’une mission de paix menée par la MONUSCO dans cette contrée située à une trentaine de km sur la route Kalemie-Nyunzu.

Pour marquer ce symbole de l’unité ethnique, un arbre a été planté par les représentants des deux communautés dans la localité de Kataki.

Les premières retombées de cette cohabitation est le retour du chef de groupement Miketo après plusieurs mois d’absence, et aussi l’annonce par la MONUSCO du projet de la réhabilitation d’une route de desserte agricole.

La main-d’œuvre de cette route sera de ces deux communautés.

Le conseil territorial de sécurité à Miketo et la MONUSCO sont parvenus à aplanir les divergences.

Bernard Bokolanganya, l’administrateur de territoire, heureux de  s’adresse à la foule:

‘’C’est notre troisième mission ici. Nous devons conclure. Ce qui s‘est passé est passé. Enfants, mamans, papa, regardons à présent dans la même direction, celle du développement.’’

Après les mots d’encouragement du représentant de la MONUSCO, les leaders des deux communautés ont plaidé pour la paix dans cette partie du Tanganyika.

Environ cent cinquante personnes ont trouvé la mort depuis juillet 3017 à la suite des tensions ethniques.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top