JOURNAL

Rwanda : La police fait des formations aux surveillants des prisons

Depuis le 19 janvier 2017, dans la salle polyvalente de la prison centrale de Kigali (1930) la police nationale donne une formation de deux jours à l’attention des surveillants des prisons de se prévenir contre l’incendie. 40 surveillants de 140 prisons formés, formeront aussi ses collègues qui restent aux leurs postes.

Lors de l’ouverture officielle de la dite formation, Brigadier General George Rwigamba, Commissaire général du service national des prisonniers et détenus, se félicite la collaboration entre la police nationale et l’institution qu’il dirige, et de faire savoir les stratégies prises pour lutter contre l’incendie.

Et de dire ’’Nous félicitons la collaboration entre le du service national des prisonniers et détenus et la Police Nationale, de vouloir accepter de venir donner cette formation qui nous aidera de lutter contre l’incendie.’’

Et d’ajouter ’’Après l’incendie survenue à la fin de l’année passée dans la prison central de Kigali, nous avons préparé cette formation pour que ceux qui la bénéficiera formeront à leur tour leurs collègues, et de savoir les causes de l’incendie, comment se prévenir et comment lutter contre.’’

De dire encore ’’Nous avons beaucoup des stratégies de se prévenir contre l’incendie, parmi elles c’est que dans les prisons qui sont entrain d’être construit, désormais les boites des dérivations d’électricité seront installées à l’extérieur des bâtiments et non à l’intérieur.’’

Il exhorte les séminaristes de bien recevoir les formations et les connaissances acquises de les partager aux collègues.

Au terme de la formation des surveillants suivra celle des prisonniers et détenus

Le Commissaire Adjoint de la Police CAP Jean Baptiste Seminega, commandant du département chargé de lutter contre l’incendie dit que la formation est composée de deux séances, l’une est de se prévenir contre l’incendie et l’autre de lutter contre.

Il exhorte les rwandais de se prévenir contre l’incendie, de ne pas faire de stock des dérivés du pétrole dans leurs maisons, ne pas abandonner les bougies allumées et les éteindre avant de dormir. Il demande à tout un chacun de s’approvisionner en outil de base comme distincteurs et autres, celui qui n’a pas des moyens de stocker du sable sec avec une bèche, de les utiliser au cas où l’incendie se produit. De couper l’électricité immédiatement lors de l’incendie et de faire évacuer les objets non atteints.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Journal

To Top