JOURNAL

Trump va suspendre les importations de vêtements hors taxes en provenance du Rwanda

Les Etats-Unis devraient interdire le traitement en franchise des importations de vêtements en provenance du Rwanda en raison de la décision du pays africain d’imposer des barrières aux exportations américaines de vêtements d’occasion.

Dans une lettre adressée au Congrès, le président Donald Trump a déclaré que si le Rwanda ne réagissait pas aux exportations américaines en vertu de la loi sur la croissance et les opportunités économiques en Afrique (AGOA), leur période d’exemption prendrait 60 jours.

Une déclaration à cet effet, publiée sur le site Web du Bureau du Représentant commercial des États-Unis, a également fait référence à deux autres pays africains, l’Ouganda et la Tanzanie, qui, selon le bureau, ont réduit l’interdiction des vêtements de seconde main.

Le communiqué indique que les États-Unis sont arrivés à la décision après une pétition déposée par l’industrie du vêtement usé en mars 2017. Un examen du gouvernement a ensuite révélé que l’interdiction rwandaise portait atteinte aux États-Unis et était incompatible avec les directives de l’AGOA.

Le programme commercial de l’AGOA offre aux pays subsahariens admissibles un accès en franchise de droits aux États-Unis, à condition qu’ils satisfassent à certaines exigences légales d’éligibilité, notamment en éliminant les obstacles au commerce et à l’investissement américains, entre autres.

“Sur la base des résultats de l’examen, le Président a déterminé que le Rwanda ne progressait pas suffisamment vers l’élimination des obstacles au commerce et à l’investissement des Etats-Unis et qu’il ne respectait donc pas les critères d’éligibilité de l’AGOA. En conséquence, le Président a informé le Congrès et le Gouvernement rwandais de son intention de suspendre le traitement en franchise de droits pour tous les produits vestimentaires admissibles au bénéfice de l’AGOA en provenance du Rwanda dans les 60 jours.

“Le Président estime que la suspension de ces avantages, au lieu de mettre fin au statut de bénéficiaire de l’AGOA, permettrait un engagement continu dans le but de rétablir l’accès au marché et de mettre le Rwanda en conformité avec les conditions d’admissibilité”.

Dans ses remarques sur la suspension du Rwanda, le représentant adjoint du commerce américain, C.J. Mahoney, a déclaré: “Les décisions du président soulignent son engagement à appliquer nos lois commerciales et à garantir l’équité de nos relations commerciales.

“Je félicite la Tanzanie et l’Ouganda d’avoir pris des mesures correctives pour répondre aux préoccupations des États-Unis. Nous avons et continuerons à travailler avec le Rwanda pour résoudre cette situation “, a-t-il ajouté.

 

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

To Top