JOURNAL

Un casque bleu rwandais tué et huit autres blessés à Bangui

Un casque bleu rwandais a été tué et huit autres blessés à Bangui, en République centrafricaine (RCA), lors d’un échange de tirs avec des éléments armés, mardi le 10 avril.

L’incident fait suite à une opération conjointe lancée le dimanche 8 avril par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) et les forces et la police centrafricaines.

L’offensive vise à désarmer et arrêter des groupes criminels lourdement armés qui ont bouclé une partie de la capitale Bangui, selon une déclaration attribuable à Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies.

Le lieutenant-colonel Innocent Munyengango, le porte-parole de l’armée et de la défense, a confirmé au New Times que le membre décédé du contingent rwandais à la MINUSCA au grade de Sergeant.

Mais il ne pouvait pas révéler beaucoup de détails, disant que RDF n’avait pas encore obtenu la permission de la famille du soldat tombé au combat.

“Ils (les casques bleus rwandais) avaient été déployés pour sauver des civils qui avaient été attaqués par les éléments armés dans un endroit appelé BK5 – une banlieue de la ville de Bangui. Notre force a réussi à arrêter le combat et a sauvé des civils mais malheureusement un de nos soldats a perdu la vie et 8 ont été blessés. ”

Munyengango a également ajouté que les soldats blessés “se rétablissent bien”.

“Le Secrétaire général présente ses plus sincères condoléances à la famille des victimes, ainsi qu’au Gouvernement rwandais, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés”, peut-on lire dans la déclaration.

Selon M. Dujarric, le Secrétaire général rappelle également que les attaques contre les soldats de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre et appelle les autorités de la République centrafricaine à enquêter sur ces cas et à traduire rapidement les responsables en justice.

L’ONU a réitéré la détermination de la mission de stabilisation à protéger les civils et à contribuer à la stabilisation de la République centrafricaine.

Le Rwanda compte 986 Casques bleus en République centrafricaine, dont un bataillon d’infanterie, une compagnie mécanisée et un hôpital militaire de niveau 2.

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Commentaire
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

To Top