.Province de l’Est : Les Interahamwe et les troupes gouvernementales ont tué plus de 10 000 Tutsi dans l’église de Nyamata et d’autres bâtiments voisins.

Les troupes du FPR sont arrivées à Kiziguro et ont sauvé 11 Tutsi qui avaient été jetés dans une fosse, encore en vie.

.Ville de Kigali : Des massacres de Tutsi à Rugarama aux bureaux d’ELECTROGAZ et à l’école APACE Kabusunzu de Nyakabanda.

Les Tutsi qui avaient fui à l’église catholique Kibagabaga dans le secteur de Kimironko ont tous été tués.

Plus de 450 Belges qui étaient en mission de maintien de la paix au Rwanda, se sont retirés du Rwanda et sont retournés.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

. Province du Sud : Environ 95 Tutsi qui avaient fui à la paroisse de Kirambi, actuellement le secteur Nyagisozi dans le district de Nyanza, ont tous été tués.

À partir du 14 avril 1994, les Tutsi de l’ancienne commune de Taba ont été tués à un endroit appelé Mu Kiryamo cy’inzovu(abri de l’elephant).

Du 14 au 15 avril 1994, les Tutsi qui avaient fui aux bureaux de la commune de Rukondo (Mbazi), actuellement dans le district de Nyamagabe, ont tous été tués.

Les Interahamwe ont attaqué et tué environ 30000 Tutsi qui avaient fui vers l’église de Kibeho, où seulement environ 2000 ont pu survivre.

Le même soir, le père Ngoga qui avait reçu ces réfugiés a tenu une réunion avec ceux qui avaient survécu et leur a dit de fuir vers Butare ou au Burundi, il pensait qu’il n’y avait pas de massacres dans ces régions.

Certains d’entre eux ont essayé de fuir vers le Burundi et ont survécu alors que le père Ngoga a été tué à Butare.

Les attaques de l’église de Kibeho étaient dirigées par des bourgmestres Silas Mugirangabo de Rwamiko, Charles Nyiridandi de Mubuga. D’autres sont de Damien Biniga, sous-préfet de Munini, Juvénal Ndabalinze, directeur général de l’usine à thé Mata, Innocent Bakundukize, agronome de la commune de Mubuga, le père Emmanuel Uwayezu, le directeur du GS Marie Merci Kibeho et un policier appelé Athanase Saba.

Les 14 et 15 avril 1994, les Interahamwe ont tué tous les Tutsi qui avaient fui à la paroisse de Cyahinda dans le district de Nyaruguru. Il y eut aussi des massacres de Tutsi de Gihombo à Mubuga à Muhombori.

  • Province du Nord: À partir du 14 avril 1994, les Interahamwe de Bugaragara à Shyorongi, district de Rulindo ont commencé à rassembler les Tutsi dans la maison d’Agnès Nyiramana qui habitait à Kanyinya, les tuèrent et les jetèrent dans la rivière Nyabarongo.
  • Province de l’Ouest: À partir du 14 avril 1994, les gendarmes ont été déployés à l’église de Nyange pour protéger les Tutsi qui avaient fui là-bas, il a été ordonné que quiconque fournissait de la nourriture à ces refugies serait tué. C’était une astuce pour affamer ces Tutsi qui avaient fui vers l’église et les affaiblir afin qu’ils ne puissent se défendre toute fois qu’ils seraient attaqués par des Interahamwe.Il y eut également des massacres de Tutsi de Kadasomwa à Cyangugu à la paroisse cathédrale. Source CNLG.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina