kwamama 6

FERWAFA : Un juriste a signé une lettre avant le contenu

0

Hier lundi 21 août le comité de la Fédération Rwandaise de Football a adressé un lettre à son président De Gaulle Nzamwita, lui donnant 48 heures pour convoquer une réunion. Le même jour, l’un des signataires de la lettre, le juriste Emmanuel Ndagijimana déclare ne pas être au courant du contenu de la lettre, car « il l’a signée avant qu’elle soit rédigée ».

Dans la première lettre, les six signataires demandaient à De Gaulle de justifier la trace des 20.000 dollars de la CAF, pour l’exercice 2017-2018, que De Gaulle a versés sur son propre compte avant même que l’exercice commence, et cela sans payer les impôts y relatifs.

Quelques heures après, Emmanuel Ndagijimana rédige une autre lettre (http://www.makuruki.rw/IMIKINO_78/article/Kuvuguruzanya-kw-abasinye-ku-ibaruwa-isaba-ibisobanuro-De-Gaulle) pour se détacher de la première, disant qu’il a signé pressé, « on s’était convenu sur le contenu, j’ai signé avant qu’on la rédige et je suis parti. Mais je viens d’apprendre que le contenu convenu a changé, et sur ce je renonce à  celle-là ».

Dans la lettre de deux pages, le chef de la commission juridique à  la FERWAFA, Emmanuel Ndagijimana n’évoque pas la somme de 20.000 dollars, si elle est sur les comptes de la fédération ou pas.

Au contraire, il remercie son président De Gaulle Nzamwita de la bonne collaboration pendant les quatre ans écoulés ensemble, même si la première lettre déplorait ses prises de décisions sans consulter le comité.

En outre, le juriste confond les noms des membres de cette équipe, malgré qu’ils viennent de passer les quatre ans. Dans lettre qu’il signe seul, sans réserver aucune copie au ministère tutelle, le prénom de Mpirikanyi change d’ Appollinaire à Albert (voir paragraphe 1 et 5).

La FERWAFA doit tenir une assemblée générale le mois prochain, qui va élire le nouveau comité, et seulement deux candidatures sont retenues : Vincent De Gaulle Nzamwita, président sortant, et Albert Mwanafunzi, membre du comité sortant, et l’un des signataires de la première lettre.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.