Belgique : Trois Rwandais accusés d’avoir participé au génocide bientôt devant la Justice

0

Trois Rwandais accusés d’avoir participé au génocide de 1994 contre les Tutsis seront traduits devant des juges en octobre devant la cour d’assises de Bruxelles.

En décembre 2018, le parquet belge avait annoncé qu’Ernest Gakwaya, Emmanuel Nkunduwimye et Fabien Neretse seraient traduits en justice pour «crime de génocide» et «crimes de guerre».

Deux autres Rwandais font face aux mêmes accusations.

Ils ne sont identifiés que par leurs initiales – “MB” et “TK” – et feront l’objet d’un nouveau procès devant le tribunal de Bruxelles, dans une affaire distincte.

Le procès de Gakwaya, Nkunduwimye et Neretse, arrêté en 2011, sera le cinquième à être traité par le tribunal de Bruxelles sur les crimes de génocide.

La sélection du jury aura lieu le 21 octobre, tandis que le procès, qui devrait durer plusieurs semaines, débutera le 24.

Vers la fin de 2009, Ephrem Nkezabera, surnommé le «banquier du génocide», a été condamné à 30 ans d’emprisonnement pour «crimes de guerre» par la cour d’assises de Bruxelles.

Le tribunal avait déjà condamné deux membres du clergé, un professeur d’université et un industriel rwandais en 2001, deux commerçants du nord du pays en 2005 et un ancien major en juillet 2007.

Gakwaya et Nkunduwimye feront face à des accusations de meurtres et d’un ou plusieurs viols.

Ils sont soupçonnés d’appartenir aux milices Interahamwe, très impliquées dans le génocide, ce qu’ils nient.

Fabien Neretse est notamment soupçonné d’être impliqué dans le meurtre de Claire Beckers et de sa famille.

Claire Beckers est une Belge qui tenait un magasin de crème glacée à Kigali et était mariée à un Tutsi, Isaiah Bucyana.

Le couple et sa fille ont été tués à Kigali quelques jours après le début du génocide, le 9 avril 1994.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.