kwamama 6

Breaking News : Kitona, 16 ex-miliciens “Bakata Katanga” meurent sous la torture

C’est le jeudi 25 février 2016 que la rédaction de la Voix d’Afrique au Canada a appris avec stupéfaction le massacre perpétré contre les démobilisés à la base militaire de Kitona située dans le Bas-Congo, actuel Kongo central.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Ce matin, une source militaire se trouvant à Kitona vient de nous informer que le Général Matu qui dirige ladite base militaire, a pu rattraper quelques éléments des bakata Katanga qui purent s’échapper après que le Commandant de cette base militaire ait donné l’instruction aux recrues de s’occuper d’eux. Ces bakata Katanga furent arrêtés au Katanga à l’époque, transférés à Kinshasa et par la suite, acheminés à la base militaire de Kitona. 16 d’entre eux ont succombé suite à la torture.

[xyz-ihs snippet=”google”]

La torture s’est passée de la manière suivante : on tirait leurs pénis en les frappant avec des matraques, on enfonçait les matraques dans l’anus, on plongeait leurs têtes dans des sceaux d’eau pendant plusieurs minutes, on repassait leurs dos avec le fer à repasser, et après on les rouait des coups. C’est ainsi que 16 d’entre eux n’ont pas pu résister et ils ont rendu l’âme.

[xyz-ihs snippet=”google”]

D’après la même source militaire, c’est Kalev Mutondo en personne qui aurait donné l’ordre au Général Matu, Commandant de la base de Kitona, de torturer les bakata Katanga au motif qu’ils font la honte de Joseph Kabila selon lui. Et d’après toujours la même source, lorsque ce Commandant a entendu la voix du tout puissant Kalev, il a exécuté à la lettre l’ordre reçu.

Cependant, plusieurs blessés se trouvent toujours à la base militaire de Kitona sans soins ni assistance.

Kalev Mutondo a donné des injonctions pour que les associations ses droits de l’homme et la communauté internationale ne soit pas au courant du déroulement de ces actes odieux.

@bwiza.com

kwamama4

Les commentaires sont fermés.