kwamama 6

Burundi : Accusation du leadership Rwandais d’être belliqueux.

C’était lors d’une conférence publique des portes paroles des différents ministères et institutions nationales rassemblées vendredi dernier a muramvya pour des questions liées au politique, sécurité et économie du moment.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Pour la question du Rwanda, Nzobonariba a souligné que « la vérité est maintenant connue. Le monde sait que des enfants burundais ont été entraînés par l’armée rwandaise, que le Rwanda soutenait la tentative de putsch en mai 2015, puisqu’il héberge ses auteurs et acteurs. »

Normal donc, pour le porte-parole du gouvernement, que la population burundaise manifeste son mécontentement face à un voisin belliqueux. « Mais, tempère le Secrétaire général du gouvernement, ce n’est pas le peuple rwandais qui pose problème.

[xyz-ihs snippet=”google”]

C’est son leadership. Sinon, des Rwandais viennent chaque jour à Bujumbura pour leurs achats et visites, et rentrent en toute tranquillité. »
C’est pourquoi donc le gouvernement burundais est décidé à décrier les manœuvres des autorités rwandaises dans la déstabilisation du Burundi, comme le rappelait le ministre des Relations Extérieures devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies.
[xyz-ihs snippet=”google”]

« Armer de jeunes réfugiés pour déstabiliser un pays voisin est un crime qui dépasse les compétences judiciaires locales. Nous avons porté notre plainte devant la CIRGL, le Conseil de Sécurité, et nous continuerons à dénoncer ces actes d’hostilité jusqu’à ce qu’elles cessent, et que leurs auteurs en rendent compte. »

Rappelons que le Gouvernement Rwandais a travers son ambassadeur a l’ONU a dit que le Rwanda n’a rien avoir avec l’insécurité qui règne actuellement au Burundi et n’a aucun intérêt pour déstabiliser le Burundi.

De plus, le Gouvernement Rwandais avait demande a l’ONU de relocaliser les refugies Burundais pour la sécurité de la population Rwandaise, mais cette mesure est toujours sans succès.

click here to receive the updated news on facebook on twitter

Eric NININAHAZWE@bwiza.com

kwamama4

Les commentaires sont fermés.