kwamama 6

Burundi: Depuis 2015, cinquante enfants burundais ont été porté disparu.

L’organe ONLACT a trouvé hier six enfants qui étaient portés disparu par des personnes non encore identifiées le 1 avril 2016 dans le quartier de kinama en mairie de Bujumbura.

Cela a été dit par monsieur prime MBARUBUKEYE, patron de l’organe ONLACT où il trouve l’occasion de dire que la vente mafieuse des enfants est devenue de plus en plus monnaie courante dans la capitale du Burundi et dans la province de Cibitoke.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Pour rassembler ses enfants, ils utilisent plusieurs manière; il y a eu des gens qui se déguisent comme quoi ils suivent des malfaiteurs et des voleurs en criant; ses enfants sortent de leurs maisons voir ce qui se passent, c’est dans ce cadre que ses mafieux profitent de les rassembler et les kidnappé.

ONLCT a mené des enquêtes et a trouvé un enfant caché dans un champs de riz, tout a coup ,une mère qui habite tous prés de ce champs, affirme qu’elle aurait trouvé cet enfant; prise par des inquiétudes ,l’administration l’a arrêté pour question d’enquête.

ONLCT dénombre plus de cinquante enfants qui ont été porté disparu depuis 2015 jusqu’aujourd’hui. D’après les enquêtes de cette organe, ses enfants ont été amenés dans des pays comme OMAN ou AUSTRALIE; la plus part des malfaiteurs sont des femmes qui ont perdu le rôle d’éducatrice

[xyz-ihs snippet=”google”]

ONLCT demande au gouvernement du Burundi de protéger le droit des enfants et éradiquer ce fléau. Mais le problème est toujours incontrôlable parce que parait-il que les parents de ses enfants vendent personnellement leurs enfants a cause de la pauvreté.

click here to receive the updated news on facebook on twitter

Eric NININAHAZWE@bwiza.com

kwamama4

Les commentaires sont fermés.