kwamama 6

Burundi: Pierre Nkurunziza fête aujourdh’ui son anniversaire après une année de coup d’état avorté

Aujourd’hui ce 13 Mai 2016, c’est la victoire dans le parti au pouvoir CNDD-FDD et au président Pierre Nkurunziza qui fête l’anniversaire de l’échec du coup d’état. Les échos au près des membres du CNDD-FDD à Bujumbura disent qu’il est organisé la marche manifestation ce samedi le 14 mai 2016 pour célébrer la victoire dans tous le pays mais principalement à Bujumbura où l’échec de ce coup d’état a eu lieu.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Après une année jour pour jour, le cout d’état organisé par les militaires, à la tête le Général Godefroid Niyombare, a été avorté. Les sources de certains médias disent que la raison de cet échec aurait été la mésentente entre le Général Godefroid Niyombare et le Général Prime Niyongabo pour celui qui serait le président de transition.

Le 13 Mai 2015, jour inoubliable au Burundi, dans les informations de midi sur certaines radions privées, on annoncé le coup d’état ; à la tête le Général Godefroid Niyombare ; la population du Burundi en général et de Bujumbura en particulier prisent par les sentiments de joie que leurs luttes pour le respect de l’accord d’Arusha et de la constitution de l’Etat Burundais trouvent solution, La population se donne les routes pour manifester leurs joies remerciant tout militaire qu’ils rencontrent pour le travail fait.

bwiza.com/Burundi

[xyz-ihs snippet=”google”]

Mais vers le soir du 13 Mai 2015, la population commence à se demander pourquoi l’annonce du coup d’état organisé par les militaires n’a pas encore été faite à la radio nationale du Burundi. Mais ce jour là, dans toute la ville de Bujumbura, des tirs d’armes lourdes se font entendre ; certains « voyeurs de loin » constate déjà que le cout d’état a échoué et prennent le large vers les pays voisins pour demander le refuge d’où on compte plus de 200.000 refugiés burundais dans les pays voisins d’après les rapports de l’organisation internationale HCR

[xyz-ihs snippet=”google”]

Pour le parti au pouvoir le CNDD-FDD, après le coup d’état raté, le parti au pouvoir cherche comment le président, qui avait participé dans la réunion en Tanzanie, soit rapatrié dans son pays. Le président Nkurunziza arrive à Bujumbura deux jours après le coup d’état manqué en passant par de petites routes de certaines provinces du nord comme le disent encore les médias du Bujumbura, quand il avait refusé de retourner à Bujumbura par avion de peur que l’avion puisse être battu.

bwiza.com

Les militaires à la tête du putsch dont Général Godefroid Niyombare à la tête, General Major Gaciyubwenge et d’autres, prennent le large. Les autres militaires comme Général Cyrille Ndayirukiye, Général Nimenya et d’autres militaires ont été arrêté et sont actuellement en prison dans la province de Gitega où ils viennent d’être condamnés récemment par une peine à perpétuité. Les militaires qui avaient pris le large dont certains disent même qu’ils seraient peut être mort parce qu’ils se marquent depuis ce jour de putsch par le silence totale.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Comme l’adage français le dit « entre le marteau et l’enclume, ce sont les herbes qui périssent » ; la population qui avait lutté pour le respect de la constitution et de l’accord d’Arusha subissent des tueries du jour le jour d’autres subissent des cas de torture incroyable pour la vie d’un être humain.

Rappelons qu’après ce coup d’état, l’insécurité règne toujours au Burundi tandis qu’au gouvernement, ils affirment que la sécurité est totale voire même de 99,9% ; Le président Nkurunziza, dans sa parole du 1 mai 2016 à l’occasion de la journée de travail et des travailleurs demande que les refugiés retournent au pays pour qu’ils bâtissent le Burundi ensemble.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

N.Eric /Bwiza.com

 

kwamama4

Les commentaires sont fermés.