Cinq réfugiés congolais sont morts et 15 autres ont été blessés lorsque des affrontements ont éclaté jeudi entre des centaines de réfugiés et la police après l’intervention de ces derniers pour réprimer une violente manifestation de réfugiés au bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés dans le district de Karongi.

Dans un communiqué publié vendredi, la police nationale du Rwanda (RNP) a déclaré que plusieurs de ses officiers avaient également été blessés dans le processus et que les réfugiés et les manifestants blessés avaient été emmenés à l’hôpital de Kibuye pour y être soignés.

“Ce jeudi après-midi, après trois jours de sit-in dans les locaux du HCR, les manifestations sont devenues violentes et la police est intervenue pour calmer la situation”, a déclaré le porte-parole de la police, CP Theo Badege.

Il ajoute: “Des manifestants violents armés de pierres, de bâtons et de projectiles métalliques ont agressé et blessé sept policiers. La police a été obligée d’utiliser des gaz lacrymogènes pour disperser les émeutiers, protéger et secourir les responsables et sécuriser les communautés voisines. ”

Mardi, environ 500 réfugiés du camp de Kiziba dans le district de Karongi ont marché vers les bureaux du HCR et campé à l’extérieur pour protester contre la réduction des rations alimentaires de l’agence des Nations Unies.

Alors que les institutions locales et internationales concernées se réunissaient pour discuter et résoudre pacifiquement la question, RNP a continué à surveiller la situation pour s’assurer que la sécurité prévaut, indique le communiqué.

“Les efforts déployés par le ministère de la préparation aux catastrophes et les réfugiés, le HCR et les dirigeants locaux, entre autres, pour demander aux réfugiés de retourner dans leur camp alors que le problème était résolu ont rencontré une forte résistance et des protestations”.

Malheureusement, 20 émeutiers ont été blessés dans le processus, dont cinq ont succombé à leurs blessures, selon la police.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Quinze des émeutiers ont également été arrêtés pour avoir incité à la violence, indique le RNP, ajoutant que “la plupart des réfugiés sont depuis retournés au camp de Kiziba. La police a rappelé aux manifestants que la perturbation de l’ordre public était inacceptable. ”

Les réfugiés ont été invités à respecter la loi, à éviter les manifestations illégales et à faire preuve de calme, car leurs problèmes sont examinés par les institutions concernées”.

Dans un communiqué publié jeudi, le HCR a également appelé les réfugiés congolais à respecter les lois locales et à exprimer leurs doléances par le dialogue, et a appelé les autorités à gérer la situation avec calme et retenue.

Le HCR a déclaré qu’il plaidait avec les donateurs pour combler les lacunes dans le financement humanitaire et les besoins urgents des réfugiés. Le HCR a expliqué que les opérations humanitaires au Rwanda restent gravement sous-financées, ce qui a forcé le Programme alimentaire mondial (PAM) à réduire les rations alimentaires de 10% en novembre 2017 et de 25% en janvier 2018.

A ce jour, a-t-il ajouté, l’appel du HCR en faveur de 98,8 millions de dollars américains pour soutenir les réfugiés au Rwanda en 2018 n’est financé qu’à hauteur de 2%. Le PAM a également mis en garde contre des réductions de ration plus importantes si les besoins mensuels de 2,5 millions de dollars EU n’étaient pas satisfaits.

 

Les réfugiés congolais portent l’une des victimes lors de la manifestation de jeudi, le 22 Fevrier

Les coupures prolongées de ration mettent gravement en péril la sécurité alimentaire et les besoins nutritionnels des réfugiés, qui dépendent de l’aide, a-t-il averti. L’agence des Nations Unies a également reconnu que certains réfugiés ont également exprimé leur désir de retourner dans leur pays, en désespoir de cause.

“Les réfugiés ont le droit de retourner dans leur pays quand ils le souhaitent. Mais nous exhortons les réfugiés à prendre une décision éclairée et à ne pas écouter de fausses informations ou des rumeurs “, a déclaré Ahmed Baba Fall, le représentant du HCR au Rwanda.

Le Rwanda accueille plus de 173 000 réfugiés dans six camps, y compris Kiziba, où les réfugiés congolais vivent depuis plus de 20 ans. Le camp de réfugiés de Kiziba accueille plus de 17 000 réfugiés.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina