kwamama 6

Colette, 91 ans, docteur en géographie, mention “très honorable”

Trente ans après le début de ses travaux sur l’immigration à Besançon, entrepris à l’âge de la retraite, Colette Bourlier a brillamment soutenu sa thèse.

[xyz-ihs snippet=”google”]

À l’issue de sa soutenance, dans le grand salon de la faculté des lettres et sciences humaines de Besançon, sous le portrait de Louis XIV, le maire de la ville est venu rendre hommage à cette étudiante pas tout à fait comme les autres.

umukecuru
À bientôt 91 ans, Colette Bourlier vient de décrocher sa thèse de doctorat !

Colette Bourlier, née le 3 avril 1925 à Lyon, qui aura donc 91 ans dans deux petites semaines, accédait ce mardi au titre de docteur en géographie, avec une mention « très honorable ».

Pendant plus de deux heures, cette ancienne institutrice devenue prof d’histoire-géo dans les années 50 a présenté les travaux de sa thèse, qui portait sur « les travailleurs immigrés à Besançon dans la seconde moitié du XXe siècle ».

« J’ai fait du mieux que j’ai pu, et je crois que le jury était satisfait », raconte la vieille dame, avant de confier : « Mais je suis dure d’oreille et je n’ai pas entendu tout ce qu’il disait. »

L’étudiante est hors norme, ses travaux le sont aussi. Ils auront duré trente ans et auront été dirigés par trois directeurs de thèse.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Une possibilité offerte par son diplôme de recherche appliquée (DRA), obtenu en 1985, un diplôme aujourd’hui disparu et qui permettait à des personnes n’appartenant pas au monde universitaire de réaliser une thèse sans limite de durée.

Aux 400 pages de l’ouvrage s’ajoutent de nombreux tableaux écrits à la main. La jeune « docteur » n’y entend rien à l’informatique, et encore moins à Internet.

click here to receive the updated news on facebook on twitter

Eric NININAHAZWE@bwiza.com

 

kwamama4

Les commentaires sont fermés.