Le président Paul Kagame a déclaré que l’intégration régionale et le partenariat étroit entre les membres des communautés économiques régionales peuvent accélérer le développement et la prospérité des nations.

Ce Mercredi 1 Octobre 2017, Paul Kagame était  en train de parler au Global Business Forum on Africa qui s’est tenu à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis.

Le Chef de l’Etat rwandais a noté que l’intégration régionale en Afrique permettrait aux pays de surmonter les divisions qui ont longtemps empêché le continent d’être aussi prospère.

Citant l’exemple de l’intégration de la Communauté de l’Afrique de l’Est, M. Kagame a déclaré que l’initiative a eu des impacts positifs tels que la libre circulation des personnes, l’union douanière et les projets conjoints d’infrastructure.

“Si vous regardez la région de l’Afrique de l’Est, encore plus de progrès ont été réalisés, par exemple, dans le domaine de l’union douanière, de l’intégration dans les infrastructures qui connectent les pays de la Communauté Est Africaine », a déclaré Kagame.

D’autres impacts, a-t-il noté, comprennent la collaboration pour mettre en œuvre des réformes couvrant des aspects nécessaires, tels que l’économie et la sécurité.

Dans le cadre de l’intégration régionale,   la libre circulation des personnes, des biens et des services ;  augmentent les opportunités pour  plus de 160 millions de citoyens du bloc.

Quatre pays de l’Union (Kenya, Ouganda, Rwanda et Soudan du Sud) ont déployé en 2014 le ‘One Area Network’, supprimant les appels à l’itinérance, ce qui a fait baisser le coût de la communication.

La région est également en train de déployer le Standard Gauge Railway, un projet de 2000 km qui facilitera davantage la circulation des marchandises.

Accords bilatéraux

En marge du Global Business Forum on Africa, le Rwanda a signé deux accords bilatéraux avec les EAU, qui devraient améliorer les relations avec les investisseurs.

Sont les accords visant promouvoir la protection des investisseurs de toute part, et éviter la double taxation.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Cela, selon les experts, servira à renforcer la confiance des investisseurs par l’environnement réglementaire des affaires au Rwanda.

S’adressant à The New Times, de Dubaï, Emmanuel Hategeka du Rwanda Development Board, a déclaré que le forum présente une plate-forme idéale pour mobiliser les investissements.

“Le forum présente une excellente plate-forme pour attirer les investisseurs privés au Rwanda. Nous sommes en mesure d’accéder à un réseau mondial d’investisseurs réunis par la Chambre de Dubaï et de présenter les opportunités d’investissement du Rwanda et d’engager des discussions tournées vers l’avenir », a-t-il déclaré.

Les Emirats Arabes Unis, a-t-il dit, sont l’une des principales sources d’investisseurs du Rwanda.

“Les Émirats arabes unis ont été une source majeure d’investisseurs au Rwanda, enregistrant plus de 100 millions de dollars d’investissements prévus dans la logistique, l’hôtellerie et les services financiers”, a déclaré M. Hategeka.

Le forum réunit plus de 1 000 décideurs gouvernementaux et corporatifs de haut niveau, ainsi que des experts de l’industrie,  sous le thème «Next Generation Africa».

click here to receive the updated news on facebook on twitter

Gaston Rwaka/Bwiza.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina