kwamama 6

Elections kenyanes: Un paradoxe des relations avec la Tanzanie, Lowassa pour Kenyatta, Magufuli pour Odinga

0

C’est aujourd’hui que les kenyans votent, mais le paradoxe risque d’abimer les relations : Lowassa-Kenyatta, Magufuli-Odinga. L’ancien Premier ministre tanzanien, Edward Lowassa, a assisté à une cérémonie culturelle au Kenya, où le président Uhuru Kenyatta était entouré d’une centaine des  Massai, une population nomade entre les deux pays. Au sommet de la politique des deux pays, l’amitié entre le président John Magufuli et Raila Odinga, le principal challenger du président Kenyatta, n’est pas un secret.

Edward Lowassa, invité surprenant lors d’une cérémonie culturelle dans laquelle les anciens de Massai ont déclaré qu’ils soutenaient le président kenyan Uhuru Kenyatta pour la réélection ce 8 août.

Cependant, les analystes ne voient pas la position de M. Lowassa ayant un impact sur les résultats des élections au Kenya.

Il y a quelques jours, le chef de l’opposition tanzanienne, Edward Lowassa, a approuvé le président Uhuru Kenyatta pour la réélection et a frappé M. Odinga pour «trahir» son parti Chadema.

Le président de Chadema, Freeman Mbowe, a déclaré à la Nation que le leader du mouvement démocratique de l’Orange (ODM) a été contre la relation entre son parti et Chadema lorsqu’il a soutenu le président Magufuli lors des élections de 2015 au pays.

“C’est évident”, a déclaré M. Mbowe par téléphone. “Nous avons eu une relation entre ODM et Chadema dans les programmes d’échange pour les jeunes, mais arrive aux élections de 2015, M. Raila appui ouvertement Magufuli. “Mbowe s’est demandé pourquoi M. Odinga, qui prétend être démocrate, travaille avec un «dictateur».

“Notre problème n’est pas M. Raila de soutenir le président Magufuli s’il était démocrate”, mais  “Il est un dictateur qui emprisonne les gens tous les jours, comment M. Raila le soutient”.

Odinga visits Magufuli family

Ce rapport est  la raison d’une guerre diplomatique incessante entre le Kenya et la Tanzanie qui a entraîné la rupture sur quelques projets.

Lowassa a déclaré qu’il a soutenu le président Kenyatta pour être démocratique, ce qui a amené l’unité dans un pays polarisé selon les lignes ethniques lorsqu’il a pris ses fonctions et a soutenu la Communauté de l’Afrique de l’Est.

«Je soutiens Uhuru Kenyatta parce qu’il est un leader charismatique et démocratique, que je sais, une fois au pouvoir il renforcera l’intégration de l’Afrique de l’Est», a déclaré M. Lowassa. Lowassa est un leader traditionnel Massai connu sous le nom de Laigwanais, qui ordonne habituellement le respect du groupe ethnique.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Le porte-parole de Chadema, Tumaini Makene, a déclaré que M. Lowassa faisait écho à la déclaration du parti en juin qu’elle appuierait le président Kenyatta, contrairement à M. Odinga qui «soutient l’oppression en Tanzanie».

Quel impacte ?

Cependant, les analystes ne voient pas un impacte de la position de M. Lowassa sur les résultats des élections au Kenya.

“Il est peu connu dans la politique kenyane”, a déclaré le professeur Benson Bana de l’Université Dar es Salaam.

Il a déclaré que le poste de M. Lowassa était personnel, tout comme le président Magufuli avait soutenu M. Odinga lors des élections précédentes au Kenya en 2013.

“Cela n’aura aucun effet sur les relations diplomatiques entre le Kenya et la Tanzanie parce que les relations des deux pays sont guidées par des accords bilatéraux qui n’ont rien à voir avec l’amitié personnelle entre M. Kenyatta et M. Lowassa”, a déclaré le Dr Bana.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.