kwamama 6

Elections rwandaises: Les personnes vivant avec la cécité remercient la NEC pour le vote en braille

0

Les élections présidentielles du 4 Aout 2017 avaient une spécialité pour les personnes vivant avec la cécité. La commission nationale électorale avait rendu disponible les bulletins en braille pour faciliter le vote indépendant aux malvoyants. Les bénéficiaires en remercient la NEC, même si à certains endroits ils ont manque cette facilité.

Nsengimana de Buyoga en district de Rulindo, ne croyait pas en son aide-électeur dans les sessions précédentes, mais cette fois-ci, il a voté son candidat à lui.

Leonidas Ndayisaba de 36 ans, Journaliste de qualification et de carrière à la Radio Isango Star  vote lui-même pour sa première fois. Maintenant il se sent ses droits respectés. Il remercie la NEC pour avoir pensé aux personnes vivant avec la cécité.

Avant, Leonidas comme les autres, votaient à l’aide d’une autre personne. « Un enfant âgé d’entre 14 et 17 ans selon les instructions de la NEC ».

« Je n’avais même pas le courage d’y aller, c’était contre mes droits et un double travail : chercher cet enfant, le négocier et l’amener au site de vote ; quand on y allait sans lui, les assesseurs vous cherchaient quelqu’un d’autres dont vous n’êtes pas capable de mesurer l’âge ».

Pour ce licencie en Journalisme et communication, ses études devenaient vaines devant les scrutins.  « En tant que personne éduquée, le vote doit être indépendant, alors voter à travers quelqu’un c’est contre l’éducation et les droits de la personne ».

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Cependant, ce programme n’a pas réussi partout, à Nyagatare,  les bulletins brailles sont arrivés avec un retard de deux heures ou ne sont pas du tout arrivés. Sur les sites de Nyagatare I, Mirama, Kagitumba I et II, ainsi qu’à Cyabayaga ; les personnes vivant avec la cécité ont voté traditionnellement à l’aide des enfants moins de 18 ans.

Jean Baptiste Masa de Cyabayaga, a insiste et s’est imposé mais en vain, « le bulletin braille nous est arrive vers 9 heures, quand Masa avait déjà voté», déclare Jean Claude Mugiraneza, coordinateur du site Cyabayaga, secteur Nyagatare. Masa a été obligé de prendre un enfant de passage pour lui aider à voter.

Jean Baptiste Masa et Emmanuel Nshimiyimana

Par contre, Emmanuel Nshimiyimana du site Rugari, secteur Mimuri de Nyagatare, avait des informations sur ce programme à travers les media, mais n’en croyait pas. « Arrivé au site de vote, on a voulu me donner un bulletin ordinaire, j’ai refusé, j’étais informé par une autorité du secteur voisin. Apres, on m’a donné un bulletin braille et j’ai voté. Sur la liste, le premier était Habineza Frank ».

A Kagitumba, James Kabera n’était même pas au courant de ce programme, il dit, « ici il n’avait  aucun électeur vivant avec la cécité, mais s’il y en avait, il devrait se faire accompagné d’un enfant de 14 à 17 ans. C’est ca les instructions ».

Et en plus, toutes les personnes avec un handicap visuel ne connaissent l’écriture braille, ainsi ceux qui ne l’utilisent pas ont fait recours a la traditionnelle. Ici, Ndayisaba propose un site spécial et particulier pour ces gens, si la NEC n’est pas capable de les former tous sur cette méthode.

Bulletin braille pour les malvoyants

L e bulletin était un bulletin ordinaire, mais emballé dans une enveloppe. Sur l’enveloppe, les noms des candidats étaient écrits en braille, et devant chaque nom, un trou pour poser le spécimen. Et l’on retirait le vote pour le mettre dans l’urne, l’enveloppe restait.

Un électeur avec l’incapacité visuelle devrait lire les noms avec sa main, et choisir son candidat à voter entre Habineza Frank, Mpayimana Philippe et Kagame Paul, tel que la liste était dressée.

La NEC déclare avoir déployé 2340 bulletins en braille, comme c’est le nombre des sites sur tout le territoire, selon Moise Bukasa, chargé de communication.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.