kwamama 6

Des années après la mort de Musinga, le sénat rwandais demande le retour de son corps de la Belgique

0

Les membres de la commission sociale du senat rwandais s’inquiètent des patrimoines rwandais et ses archives qui sont mal gardés, et souvent conservés ailleurs. C’est ainsi que la vice présidente du sénat, Jean d’Arc Gakuba demande que le corps du roi Musinga soit aussi rentré au Rwanda, au lieu de rester en Belgique.

Fils du roi guerrier Rwabugiri,  Musinga est parmi les rois rwandais qui ont régné jeunes (9 ans), et qui n’avaient pas hérité le pouvoir (il devint roi après le coup d’Etat de Rucunshu).

Il a régné à partir de 1896 à 1931, avec l’arrivée des blancs au Rwanda. Yuhi V Musinga, s’est montré invincible face aux blancs, ce qui poussant ces derniers à le limoger et l’expulser vers Moba au Congo, d’où il est mort en 1944.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Les blancs l’accusaient d’être « Anti-chrétien, Anti-civilisation et Anti-colonialisme ». Il a été succédé par ses deux fils à tour de rôle :

Mutara III  Rudahigwa(1931-1959), le modéré qui a même accepté le baptême, sous les prénoms du clergé belge : Charles Léon Pierre. Il fut le premier roi à déclarer que les rwandais sont devenus chrétiens en 1946, par une prière à la paroisse Christ Roi de Nyanza.

La prière de Rudahugwa, « Moi, Charles Léon Pierre Rudahigwa, je m’incline devant vous Seigneur Jésus, reconnaissant votre suprématie à tout trône…..En tant que rwandais, nous déclarons vous suivre comme notre roi, vos principes de royauté sont les bien venus chez nous pour nous éclairer. Seigneur, je vous donne mon pays, mes frères et sœurs et moi-même, ….. »

Celui-ci est mort à Bujumbura par une injection médicale. Il fut remplacé par son petit frère Kigeli V Jean Baptiste Ndahindurwa qui n’a pas duré au pouvoir monarchique rwandais, au moment des indépendances. Exilé en Ouganda, Kenya et aux Etats Unis, il est décède en novembre 2016 aux USA, et son corps est inhumé à Mwima de Nyanza.

Mais toujours le corps de Musinga reste en Belgique. Le chargé de la conservation au ministère de la culture, promet au journal Izuba rirashe que les négociations sont en cours pour le retour de quelques écrits et le corps du Roi Musinga qui se trouve à l’étranger.

« Le ministère, la direction des musées et autres partenaires viennent de tenir des réunions a deux reprises sur ce sujet. Les négociations doivent aussi impliquer la politique, l’Ambassade doit nous guider à connaitre ces documents et les réquisitions pour accéder au corps du Roi Musinga ». Cependant, ce cadre révèle que les pourparlers restent internes, et que les pays étrangers seront abordés par biais politique.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Jean Baptiste Karegeya

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.