kwamama 6

Europe-Rwanda: Une lettre ouverte écrite à l’Eglise Catholique par le Collectif IBUKA

0

Le Collectif européen des associations Ibuka qui militent pour perpétuer la mémoire des victimes du génocide des Tutsi au Rwanda, salut le communiqué de la conférence des évêques du Rwanda en date du 20 novembre 2016, dans lequel ces derniers reconnaissent la participation au génocide commis contre les Tutsi au Rwanda en 1994, de certains membres du clergé et individus personels demandent pardon pour ces actes igobless.

Le collectif déplore que l’Église ne reconnaisse pas sa responsabilité comme institution. En effet, outre que quelques-uns de ses plus hauts dirigeants ont joué un rôle important dans la division de la société rwandaise, l’Eglise n’a jamais dénoncé ou interpelé les autorités rwandaises sur les politiques discriminatoires pratiquées contre les Tutsi sous les régimes des feux Grégoire Kayibanda et du Général Majoror Juvénal Habyarimana.

[ad id=”3484″]

Selon le comuniqué, pendant le génocide un nombre important de Tutsi fut assassiné dans les églises. Ces lieux sacrés, souillés par le massacre, ont néanmoins été rendus au culte, souvent au mépris de tout devoir de mémoire. Les victimes ont été contraintes de se contenter d’une simple plaque, parfois expéditive.

Et de dire encore “ Nous regrettons qu’en lieu et place d’un véritable examen de conscience, l’Église ait choisi de se murer dans le déni et d’apporter une protection indéfectible à ses membres condamnés pour génocide ou soupçonnés d’y avoir pris part. Beaucoup d’entre eux continuent à officier, leurs mains maculées du sang des innocents”

Selon Ibuka, l’Église Catholique devrait se traduire par des actions de réparations en faveur des survivants.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.