Plus de 20 ans après le génocide rwandais, un prêtre hutu de 62 ans est mort jeudi, à Trappes, des suites d’un arrêt cardiaque. Le sexagénaire avait été interpellé l’an dernier par les gendarmes pour crime contre l’humanité à son domicile du square Henri Wallon.

La justice reprochait à Martin Kabalira, ex-aumônier militaire proche du pouvoir et de la famille du l’ancien président rwandais Habyarimana, d’avoir fait tuer les étudiants d’une université et leur famille en les désignant aux tueurs armés de machettes.

Entre d’avril à juillet 1994, l’Onu a déploré 800 000 morts, victimes de l’élimination systématique du peuple Tutsi par les Hutus. Selon nos informations, 90 personnes accusées d’avoir participé à cette horreur se cachent et sont encore recherchées dans l’hexagone.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina