ACTUALITE JOURNAL Nouveau Journal

Grands Lacs:Quatre officiers supérieurs de la sous région en danger suite à la défaite militaire

Les officiers supérieurs du grade de général sont en danger après la défaite des opérations militaires dans leurs pays d’origine. Les uns sont de la République Démocratique du Congo et le Burundi.

Lorsque un militaire prend des décisions de satisfaire ses propres besoins, de fois il lui encoure des risques, comme d’être révoqué, l’exil, emprisonnement ou de faire le bras de fer avec ses anciens compatriotes.

Dans la région des grands lacs, des officiers ont essayés de montrer qu’ils ont le souci de faires des opérations en faveur de l’intérêt général, mais malheureusement de s’arrêter prématurément. Les uns sont:

1.Gen Laurent Nkunda: Depuis 1993, lorsque Laurent Nkunda se joint à l’armée du FPR-Inkotanyi, a fait la carrière militaire jusqu’au 2 janvier 2009. Cet officier a continue de mener la guerre, mais le moment il est danger parce qu’il est accusé des différents crimes commis en République Démocratique du Congo, alors qu’il était commandant de la rébellion du CNDP.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Après la prise du pouvoir par le FPR en 1994, en 1997 et 1998, Laurent Nkunda est rentre chef lui à Rutshturu dans la région du Nord-Kivu aa l’Est de la RDC où il mena une bataille contre le régime du Président Maréchal Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Za Banga, alors Président du Zaïre renverse par Désiré Kabila en 2003

En 2003 Laurent Nkunda est devenu Major et en 2004 devient Général dans l’armée régulière de la RDC

En complicité avec les militaires qu’il dirigeait se sont opposés au gouvernement de Kinshasa et forment une rébellion politico-militaire CNDP (Congrès National Pour la Défense du Peuple.

Un parti qui avait comme mission de protéger les congolais rwandophones. Après la défaite militaire Gen Laurent Nkunda s’exil au Rwanda.

les-generaux

2.Gen Bosco Ntaganda: Cet officier a fait une histoire militaire lorsqu’il était militaire au sein du FPR-Inkotanyi depuis 1990. Il a été le commandant du mouvement M23, opposition du régime de la RDC. Sa mission était semblable a celle de Laurent Nkunda. Les accusations portées contre lui peuvent faire qu’il peut finira sa vie dans la prison où il est détenu au CPI à La Haye en Hollande.

Défaite militaire en 2013, Bosco Ntaganda se réfugie à l’Ambassade des Etats Unies d’Amérique à Kigali avant d’être extradé vers la CPI.

Il est accusé des crimes de guerre et contre l’humanité, viols et le recrutement des enfants mineurs. Suite aux crimes il est nommé d’un ‘’Terminateur’’

3.Gen Godefroid Niyombare: Est responsable du coup d’état manqué au Burundi du 13 mai 2015 contre le Président Pierre Nkurunziza lorsqu’il était en réunion de la Communauté des Pays de l’Est en Tanzanie.

Après la défaite, il est toujours en cachette.

4.Gen Sultani Makenga: Aussi membre du M23, en 2013 il a connu la défaite, avec ses troupes il se refugient en Ouganda

Les informations récentes dissent que lui et quelques éléments de sa rébellion se seraient évadés du camp des refugiés pour attaquer la République Démocratique du Congo

Gen. Makenga est accuse par les Nations Unies des crimes de guerre et contre l’humanité et violations graves des droits de l’homme commis en RDC.

A suivre…

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Itangishatse Théonest et Abdou Nyampeta

 

Related posts

Rwanda : Nouveaux affrontements au camp de Kiziba, 23 arrêtés et un mort

Karegeya Jean Baptiste

Rwanda: ISHEMA TV, une télévision pour écouter les doléances de la population

Kigali : La Police engagée contre les commerçants ambulants

Karegeya Jean Baptiste

Leave a Comment