kwamama 6

“Je ne veux pas vivre à l’européenne ni à l’Américaine, plutôt à la rwandaise, à l’africaine », Kagame

0

Paul Kagame, président rwandais réélu au troisième mandat le 4 aout dernier, déclare à The Telegraph que son pays  n’a pas besoin de “convaincre” Barack Obama, Donald Trump ou les dirigeants européens au sujet d’aspiration des  idéaux démocratiques de l’occident.

“Je ne veux pas vivre comme les Britanniques, les Américains, les Français – Je veux vivre comme un Rwandais, un Africain, je ne veux pas devenir quelqu’un d’autre », Paul Kagame.

Il ajoute, “Je n’ai pas besoin de convaincre Obama, ou Trump, ni n’importe qui en  Europe. Je n’ai pas besoin de ça, c’est pour moi insignifiant. Cela ne dit absolument rien, le  convaincre que je pourrai mener une  vie similaire a la leur? Non et non, mais  qui leur a dit que j’ai cette intention, jamais »?

Paul Kagame a été accusé d’imiter certains dirigeants africains qui changent les constitutions pour s’éterniser au pouvoir. La semaine dernière, il est réélu au troisième mandat, avec une majorité écrasante de 98% et plus.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Kagame est au pouvoir depuis 1994 en tant que Vice président et président depuis 2000. Le referendum de décembre 2015 lui a permis dedémeurer en fonction jusqu’à 2034.

Dans un entretien avec Daily Telegraph, il conteste qu’il est préoccupé par les accusations de «stayism», mais promet de convaincre la communauté internationale par l’ouverture de  l’espace démocratique dans le pays.

Pour Kagame, « les gens ne changent de langage à propos du Rwanda depuis vingt an, je pense qu’ils ont un ça ne va pas, en tout cas pas nous ».

Kagame a été le chef de l’armée rebelle qui a battu les forces extrémistes hutues, mettant fin au génocide contre les Tutsis de 1994, qui a pris vies à plus d’un millions de rwandais au cours de seulement 100 jours.

Il est loué de reconstruire le pays, qui bénéficie maintenant d’une croissance économique annuelle de plus de 7% et a le plus grand nombre de femmes députées dans le monde.

Toutefois, Kagame est critiqué à plusieurs reprises pour étouffer l’opposition, faire taire les médias du pays et essayer de s’accrocher au pouvoir.

La Grande-Bretagne, le plus grand donateur direct du Rwanda, donnera 64 millions de pounds au pays pour cette année budgétaire, selon The Telegraph.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.