kwamama 6

Kigali: Hôpital militaire se munit de la télé-pathologie du cancer

0

L’hôpital militaire de Kanombe vient d’acquérir une nouvelle technologie pour faciliter le diagnostic du cancer, pour servir le plus rapidement et le plus facilement. Par échanges des images, la réponse de l’examen sera diponible en 24 heures, et une décision thérapeutique sera prise en déans cinq jours, au lieu de quinze.

Selon les médecins, la nouvelle technologie leur permet d’effectuer une pathologie à distance en utilisant la technologie des télécommunications.

Cela facilitera le transfert de données pathologiques riches en images, entre des sites éloignés pour des fins du diagnostic, de l’éducation et de la recherche.

Le système appelé “OMNYX tm VL4” comprend un scanner intérieur, des caméras, un microscope et des ordinateurs.

Il scanne et affiche les résultats du malade sur un écran d’ordinateur et les images peuvent être partagées en ligne avec d’autres médecins au sein de RMH lui-même ou du monde, pour qu’ils suivent, concertent leurs homologues, et échangent sur la nature de la maladie; ainsi que la façon dont elle peut être traitée.

«Le test et le traitement du cancer constituent un grand défi mondiale, ici au Rwanda, c’est particulier avec le manque de nombreux médecins spécialisés dans les tests et le traitement de la maladie. Alors, ce nouveau système vient nous aider à tester et à diagnostiquer le cancer plus rapidement par communication entre collègues,  afin d’administrer un traitement immédiat, qui donnera aux patients plus de possibilités de se reprendre “, a déclaré le lieutenant-colonel Fabien Ntaganda, responsable des services de laboratoire à RMH.

De la part du major Dr Emile Karinganire, spécialiste en pathologie, le système est ainsi appelé télé-pathologie parce qu’il facilitera l’échange de loin. « Nous pouvons partager nos cas avec d’autres pathologistes, soit dans le pays, soit à l’extérieur, en prenant des échantillons et en partageant des images numériques. Très utile en cas de doutes sur notre diagnostic ».

Il est aussi « Pathologie numérique » car elle n’utilise plus l’ancienne méthode, le microscope », ajoute Major Dr Emile.

Il a en outre souligné que la nouvelle technologie aura un impact sur la prestation de services de qualité aux patients qui demandent un diagnostic de maladie du cancer ou ceux qui vivent déjà avec un cancer.

L’Hôpital Militaire de Kanombe(RMH) a déjà établi un partenariat avec une société américaine (American Society of Clinical Pathologists basée à Boston), dont quinze médecins se sont portés volontaires pour travailler avec l’hôpital, en recevant les images pour répondre dans 24 heures.

Le système est capable de tester toutes sortes de cancers, tant chez les enfants que chez les adultes. Les médecins seront en mesure de fournir le diagnostic et une décision thérapeutique dans les cinq jours, pas deux semaines comme avant.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.