kwamama 6

Kigali: Les églises doivent permettre l’intégration spirituelle des enfants handicapés-Mgr Rukamba

0

Tel est le propos de Monseigneur Philippe Rukamba, évêque du diocèse de Butare et le Président de la Conférence épiscopale du Rwanda, lors des cérémonies d’ouverture du «camp des enfants chrétiens» tenue dans l’enceinte de l’Ecole St-André de Nyamirambo, district Nyarugenge de la ville de Kigali du 8 au 11 août 2017.

Mgr Rukamba appelle les dirigeants des églises et des confessions religieuses à avoir un plan d’évangélisation intégral tenant compte des priorités, des droits et des devoirs des personnes handicapées, en particulier des enfants handicapés. « Les églises devraient s’efforcer de permettre l’intégration spirituelle des enfants handicapés. », dit-il.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Dans ce camp qui a rassemblé plus de 450 enfants, des représentants de plus de 200 confessions chrétiennes regroupées en 6 unités et l’Église catholique formant une unité distincte, Mgr Rukamba  exhorte les enfants à être attentifs et surtout à se battre pour être de vrais chrétiens et bons citoyens. «Chers enfants, ont toujours le souci et l’amour des autres, en particulier de vos collègues handicapés», ajoute-t-il.

Il demande également aux dirigeants des églises, des pasteurs et des prêtres de faire de leur mieux pour permettre aux enfants handicapés d’avoir accès au service du culte et à une éducation intégrale de qualité.

 “Ce sont des enfants comme les autres, ils doivent être parmi les autres”,  déclare Mgr Rukamba,  qui  reproche le prétexte du manque de moyens et  déclare qu’il s’agit d’une question de pauvreté mentale et de mentalité.

«Lorsque vous offrez une fête, invitez les pauvres, les mutilés, les boiteux, les aveugles» (Luc 14, 13). Sur la base de ce passage de la Bible, Mgr Rukamba  invite tous les chrétiens à aimer leurs voisins et surtout à créer des proximités avec les plus vulnérables, en particulier avec les enfants handicapés.

Pour sa part, Abebe Nigatu, représentant de World Vision la branche du Rwanda, principal sponsor du camp,  également souligne que les confessions locales, dans leurs missions, doivent être préoccupantes pour les enfants handicapés.

«Je demande aux dirigeants de l’église de se rappeler les personnes les plus vulnérables, y compris les enfants handicapés. Ceux-ci doivent être spécialement inclus dans les programmes sociaux et spirituels de vos églises. » déclare-t-il.

« Cela vous oblige à rendre vos églises accessibles aux architectes par les enfants handicapés, à dispenser une formation spéciale à vos enseignants du dimanche et à travailler avec vos congrégations pour mobiliser tout l’équipement nécessaire à l’intégration spirituelle de ces enfants “, précise Nigatu.

Adebe  Nigatu promet l’engagement de World Vision Rwanda de continuer à travailler en étroite collaboration avec l’Église pour améliorer les besoins physiques et spirituels des enfants.

Ce camp de 2017, qui est le troisième camp de ce genre,  réuni les enfants des croyances chrétiennes afin de leur apprendre à prier ensemble à un âge précoce et à les réveiller aux défis à venir, tels que l’abus et l’usage de drogues et autres mauvais comportements physiques ou spirituels.

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

 

Abdou Nyampeta

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.