kwamama 6

Kigali : Les experts africains étudient sur l’ amélioriration de la productivité du maïs

0

Du Rwanda, Mali, Mozambique et Zambie, des experts de ces qutre pays africains sur l’agriculture, appuyés par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), sont réunis pendant trois jours à Kigali du 8 au 10 février 2017, pour affiner un manuel sur les cultures de couverture qui améliorent la productivité du maïs.

Selon le Représentant de la FAO au Rwanda, Attaher Maiga, c’est un atelier technique de formation qui identifie les mesures qui puissent augmenter la productivité du maïs en Afrique sub-saharienne, dont le Rwanda. Dans cet espace, le rendement du maïs n’est pas optimal. Sa moyenne de rendement est de 40 % en dessous de ce que devrait être la production escomptée.’’
[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Ces cultures de couverture sont des légumes qui servent d’aliments au bétail et aux hommes et elles sont même vendues sur le marché.

En guise de réponse, l’on préconise de recourir aux pratiques culturales anciennes qui facilitent la rétention de l’eau et la fertilité du sol. L’on privilégiera des plantes qui couvrent le sol et qui le protègent contre l’érosion, mais aussi qui retiennent l’azote destiné à fertiliser le sol.

maiga-bwiza-com

Le Représentant de la FAO à Kigali, Attaher Mahiga, a rappelé que les experts venus de quatre pays africains partagent du 08 au 10 février à Kigali des expériences sur les leçons apprises sur ces plantes qui couvrent le sol.

De dire, ‘’La FAO est en train de développer un manuel servant de guide à disséminer dans tous les pays africains à des fins de maximiser la productivité. C’est une initiative régionale de plusieurs pays ciblés pour être distingués dans l’intensification durable de la productivité agricole et le développement des chaînes des valeurs. ‘’

Charles Murekezi, Directeur Général et envoyé du Ministère de l’Agriculture, dit que la disponibilité de ce manuel est essentielle puisque l’agriculture est un pilier économique qui absorbe plus de 70 % de la population et que le maïs est devenu depuis dix ans une grande culture au Rwanda.
Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta/ Bwiza.com

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.