kwamama 6

Kigali: Quatre arrêtés pour complicité de vol des moustiquaires

0

La police nationale dans la ville de Kigali, detient dans ses stations quatre individus dont  une conseillère  en santé  pour complicité de vol des moustiquaires  destinées  à la population dans le programme de lutte contre le paludisme.

Les presumés sont Claudine Karigirwa,conseillère en sante dans le Secteur de Ndera, était chargee de distibution des moustiquaires à  a la population dans ledit district, Jacqueline Umurerwa et deux commerçante Marie Alice Dukuze et Emmanuel Habineza.

Le porte parole de la police nationale dans la ville de Kigali, Superintendent of Police (SP) Emmanuel Hitayezu, affirme’’Le 7 Janvier 2017, Dukuze , commerçant au le marché de Kimironko a ete arrêté  avec 27 moustiquaires. Ensuite a été arrêté Karigirwa soupçonné  de travailler avec Umurerwa pour checher les clients.

Dans  un entretient avec le média, Dukuze dit que les moustiquaires attrapées avec,  les a achetés avec Umurerwa d’un montant de 27 000 Frw c’est a dire  1000 Frw par piece.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

SP Hitayezu dit encore que  Habineza a  été attrapé  dans le Secteur de Kimisagara en District de Nyarugenge, le 8 Janvier 2017 avec 45 moustiquaires, l’arrete  a dit qu’il aurait achetés les moustiquaires avec la population dans le District de Muhanga en Province du Sud, d’une  somme de qutre cents francs rwandais par piece.

SP Hitayezu  et de dire’’Aucun commercant et autre individus n’est permi d’acheter les moustiquaires destinées a la population,et autres services pour son bien être. La population est demandée  de ne pas vendre les moustiquaires  leur offertes et de pointer de doigt ceux qui le font, les vendeurs et acheteurs.

Cet officier de continuer de dire qu’il ya 25 autres moustiquaires saisies dans différents coins du pays et les investigations se poiursuivent.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Dr Aimable Mbituyumuremyi, Chef du Service National de lutte contre le paludisme,  le conseil qu’il donne à  la population est de ne pas mal utiliser les moustiquaires  données,   de ne pas le vendre parce qu’elles les  recoivent  gratuitement. Au cas contraire cela pourrait handicaper le programme  du gouvernement de lutte ontre le paludisme.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.