kwamama 6

Kigali sera l’hôte du 2ème Sommet et Exposition d’Entreprise de Fabrication de Haut Niveau de l’EAC

0

Le 2ème sommet et exposition des entreprises manufacturières d’Afrique de l’Est (EAMBS) organisé par la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) aura lieu du 23 au 25 mai 2017 à Kigali, au Rwanda. Cette conférence de trois jours intitulée «Exploiter le potentiel de production pour une croissance économique durable» réunira des cadres supérieurs des secteurs manufacturier et agroalimentaire, des décideurs et des politiques, ainsi que des institutions financières clés d’Afrique et d’ailleurs pour dialoguer et explorer les possibilités pour l’investissement dans la fabrication et l’agro-industrie dans la région EAC.

L’EAMBS comprendra une exposition où les investisseurs, les entreprises, les chercheurs et les universités présenteront collectivement de nouveaux produits et services ainsi que les dernières avancées technologiques et innovatrices en matière de fabrication, en particulier celles qui concernent les petites et moyennes entreprises (PME).

L’ouverture officielle du Sommet devrait être présidée par le Président de la République du Rwanda, Son Excellence, Paul Kagame. Le Directeur des Secteurs Productifs du Secrétariat de l’EAC, M. Jean Baptiste Havugimana, a déclaré que le Sommet co-organisé par le Secrétariat de l’EAC, le Conseil des Affaires Est Africain (EABC) et le Gouvernement du Rwanda, Fournira une plate-forme stratégique pour un dialogue approfondi et intensif sur les opportunités et les défis de l’industrialisation dans la région.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

M. Havugimana a fait remarquer que le Sommet est une plate-forme issue de la reconnaissance que la croissance économique et le développement durables en Afrique de l’Est sont inaccessibles sans créer un secteur manufacturier dynamique et diversifié. “Le Manufacturing Business Summit marque un tournant important pour l’avenir de la fabrication dans la région”, at-il ajouté.

Le 2e EAMBS devrait sensibiliser davantage aux possibilités et aux défis posés par le Protocole du Marché commun pour le secteur manufacturier régional. Il est censé servir de plate-forme non seulement pour les contacts d’affaires initiaux, mais aussi pour l’échange d’idées sur la façon de relever les défis actuels dans le processus d’intégration régionale.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

@bwiza.com

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.