kwamama 6

L’admin du groupe WhatsApp détenu pour partager les  messages de haine

0

Ce mercredi, le tribunal de Malindi au Kenya a recommandé à la police de détenir un administrateur de WhatsApp accusé de partager des messages haineux, portant atteinte a la sécurité nationale durant la période postélectorale.

Le magistrat  Yvone Khatambi a permis aux détectives de détenir M. Japheth Mulewa qui a menacé la violence contre certains membres de la communauté, au poste de police de Malindi. La détention est de cinq jours, pendant que l’enquête est en cours.

Le policier James Muyes a déclaré que le suspect  avait été arrêté à Malindi mardi après avoir signalé qu’il distribuait des messages haineux à travers la forme de médias sociaux.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

“Le matériel écrit distribué par les groupes WhatsApp entraînerait une panique pour les membres du public pendant cette période électorale”, a déclaré le détective.

Muyes a en outre déclaré qu’il avait besoin de plus de temps pour récupérer des informations du téléphone du suspect qui a été transmis à l’unité de la cybercriminalité pour l’analyse des données. Il ajoute que “l’accusé est également requis par des détectives à Mombasa pour une infraction similaire”.

En outre, le procureur Alice Mathangani, a déclaré que l’intimé pourrait échapper s’il serait mis en liberté sous caution,  puisqu’il est confronté à une infraction grave en vertu de la Loi sur la cohésion et l’intégration nationales (NCIC).

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.