Les opérations militaires de l’Armée Patriotique Rwandaise pour arrêter les massacres contre les Tutsi dans différentes régions du Rwanda, avec objectif principale de sauver les vies humaines et d’arrêter le génocide, selon CNLG.

Le 13 Avril 1994 :

  • Province de l’Est : Nyarubuye, plus de 35000 déplacés Tutsi des communes de Rukira, Rusumo, Birenga, Kigarama, Rukara et d’autres ont été tués dans l’église de Nyarubuye par les miliciens Interahamwe dirigés par le bourgmestre Sylvestre Gacumbitsi (il a été condamné à perpétuité par le TPIR) et Evariste Rubanguka qui était un juge et des gendarmes de la caserne de Nasho.

Seulement 18 Tutsi ont survécu aux massacres de Nyarubuye. Deux semaines après,  les troupes du FPR ont capturé Nyarubuye, trouvant les cadavres endommagés et  les ont inhumés dans une fosse commune devant l’église.

Il en est de même pour les Tutsi à la paroisse de Musha (district de Rwamagana), ils ont été tués sur place. Les Tutsi de Rukara dans le district de Kayonza, ainsi que ceux  de Maranyundo à Bugesera ont ont subi le même sort.

  • Ville de Kigali : Les Interahamwe ont tué les Tutsi qui avaient fui vers l’église de Gishaka à Bumbogo/Gasabo, ont rassemblé les Tutsi de Shyorongi (Nyarugenge) dans la maison de Mukarumanzi et les exterminèrent tous.

Il y a eu des massacres de Tutsi dans le Centre culturel islamique de Cyivugiza, Nyamirambo, bien connu sous le nom ‘’Kwa Kaddafi.’’

  • Province du Nord : Les Tutsi qui avaient fui vers l’ancienne église de l’ ADPR (transformé en site commémoratif) dans le secteur de Rusiga ont été tués.
  • Province du Sud : A partir du 13 avril 1994, les Interahamwe ont commencé à ravitailler la rivière Mwogo tous les Tutsi qu’ils tuaient. Les Tutsi étaient de Cyabakamyi, Rwabicuma et d’autres régions de Nyanza.

Ensuite, environ 30000 Tutsi qui avaient fui vers l’église de Kibeho, ont été attaqués deux fois par les Interahamwe qui ont tué plus de 2200 d’entre eux, après une résistance défensive de ces déplacés Tutsis.

C’est aussi le tour de la commune de Kinyamakara, à Mbogo dans l’ancien Gikongoro (actuellement district de Huye).

  • Province de l’Ouest : Il y a eu des massacres de Tutsi de Mururu à Nyakanyinya, Gaseke dans la commune de Nyakabuye, ils ont été tués à Kinunga ; ceux des cellules  de Kamanu dans le village de Mpanga ont été tués dans les bureaux de la commune de Nyakabuye (Cyangugu).[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Des massacres contre les Tutsi de Gitumba, cellule de Gahungeri, village de Kamagaju, ceux de Karenge à Rwimbogo (Cyangugu), de Kibingo à Gihombo (Cyangugu) dans la paroisse de Kibingo, ainsi que ceux de Muhororo à Kirimbi (Nyamasheke).

Au nord-ouest, de nombreux Tutsi ont été jetés dans la rivière Nyabarongo à Cyome de Gatumba (Ngororero), d’autres à Kibilira (Ngororero).

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

La source de la CNLG, Abdou Nyampeta

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina