kwamama 6

L’autorité de Human Right Wacth doit aller à  Ndera, Louise Mushikiwabo

0

Ces derniers temps, beaucoup d’étrangers, blancs et non blancs ont écrit sur l’Afrique, et le Rwanda qui passe sa période électorale. La ministre rwandaise des affaires étrangères et de la coopération, Louise Mushikiwabo est parmi les plus dérangés par ces écrits, dont les auteurs pourraient avoir un problème psychologique, traite à Ndera du Rwanda.

En tant que chef de la diplomatie, et en tant que citoyenne rwandaise, Mushikiwabo ne cache pas ses réactions sur Twitter. En revanche du twitter de Keneth Roth, patron de HRW critiquant le régime de Kigali, la diplomate diagnostique un problème mental chez Keneth. Heureusement, il y a la réponse au Rwanda, « Ndera peut aider ».

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

A Ndera, partie Est de Kigali, c’est l’Hôpital Neuro-Psychiatrique des frères de la charité en Afrique centrale. La on traite les affaires de déséquilibre mental dont ferait objet Keneth, qui « qui aurait vidé son stock de médicaments », selon la Ministre.

Keneth Roth dirige une organisation de défense des droits de l’homme basée a New York aux Etats Unis, avec laquelle le Rwanda a suspendu la coopération depuis avril 2017, selon le journal en Swahili, Habaripevu.

La veille du scrutin rwandais, Keneth réveille la tension sur son Twitter, critiquant encore le président Paul Kagame, aujourd’hui déjà réélu pour son troisième mandat.

Selon le message, Keneth critique  le  hashtag  #Rwandadecides, disant que c’est une façon de barrer les critiques du régime dictateur,  « Kagame déicide seul ».

C’est gênant  et non plaisant aux oreilles des rwandais, qui viennent de réélire Kagame avec plus de 98% du suffrage, alors que des deux rivaux obtiennent moins de 1%. La diplomatie alors réagit, mais cette fois-ci avec plus de force, des mots lourds. « Eh bien Ken, tu dois avoir vidé ton stock de médicaments, mais notre hôpital de Ndera peut t’aider ».

Normalement, quand des relations sont rompues pour un moment, la partie, premiere à  chercher encore noise  à l’autre,  est prise comme anormale, selon la tradition rwandaise. Et le remède en est de consulter un medecin spécialiste en psychiatrie.

L’hôpital de Ndera(CARAES) est un centre spécialisé pour les problèmes mentaux et neurologiques depuis  50 ans (officiellement 1968), il traite les rwandais et le étrangers, sans discrimination aucune.

La semaine passée, ce n’etait pas Ken mais plutot Klaas. Mushikiwabo avait réagi du même ton contre Brian Klaas, qui avait publié une opinion contre les dirigeants africains dont celui du Rwanda,  dans Washington Post. Cette fois-là, elle disait qu’elle « en a trop marre avec les blancs ignorants qui écrivent sur l’Afrique, comme s’ils en sont mandatés ».

Klaas disait dans cette publication que les dirigeants africains s’éternisent au pouvoir, Ndlr-alors que ce n’est pas le cas-, citant des exemples comme : Robert Mugabe du Zimbabwe depuis 1980, José Eduardo dos Santos en Angola et Teodoro Obiang de la Guinée équatoriale depuis 1979 sans oublier Paul Biya du Cameroun depuis 1975.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.