kwamama 6

Le Col Jeannot Ruhunga est nommé Secrétaire général du Rwanda Investigation Bureau (RIB)

0

Le président Paul Kagame a nommé lundi le colonel Jeannot Ruhunga au poste de secrétaire général du nouveau bureau d’enquête du Rwanda (RIB), tandis qu’Israël Kalihangabo a été nommé secrétaire général adjoint.

RIB reprendra certaines des fonctions techniques et professionnelles actuellement exercées par la Police nationale du Rwanda, y compris les fonctions de la police judiciaire; enquête criminelle et antiterroriste, renseignement sur le crime et enquête sur les crimes économiques et financiers.

“La nomination de la direction de RIB signifie que RIB est maintenant en mouvement”, a déclaré le ministre de la Justice, Johnston Busingye, au New Times hier.

“Ce n’est pas encore terminé, mais c’est la prochaine étape de tout ce que nous avons fait; préparer la logistique et le personnel et plus d’être annoncé à un stade ultérieur. Mais nous avons un leadership en place maintenant “.

RIB fonctionnera comme un organe public spécialisé mais sera sous la supervision du ministère de la Justice, tout comme la police nationale du Rwanda, les services pénitentiaires du Rwanda et l’Autorité nationale des poursuites publiques, entre autres institutions, selon Busingye.

“C’est un organe indépendant; le ministère assurera la coordination et la représentation au Cabinet. Le ministère préside également le haut conseil qui comprend les autres agences (sous le ministère de la Justice) “, a-t-il dit.

En créant le bureau, le gouvernement cherche à se concentrer, en plus des crimes ordinaires, des crimes transfrontaliers, cybernétiques, liés au terrorisme et à les amener au niveau professionnel suivant.

“Il s’agit d’ajouter de la valeur aux aspects liés à la primauté du droit; professionnalisation détection, prévention, enquêtes et poursuites pénales. Cela implique d’élever le profil des personnes qui travaillent dans l’orgue et un certain nombre de choses “, a-t-il dit.

Bien que le nouveau bureau d’investigation marque la fin pratique du Département des enquêtes criminelles de la police et incorpore son mandat dans les RIB conformément aux lois régissant les services de sécurité, Busingye a noté que le nouvel organe n’entrera pas en collision avec d’autres agences dans le domaine connexe. Services nationaux de renseignement et de sécurité (NISS) et la Direction du renseignement militaire (DMI).

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

“Il y a des complémentarités parce que les mêmes choses qui se sont produites (dans les agences respectives) continueront à se produire. C’est comme si vous demandiez s’il y avait une collision entre le CID et le NISS et quelqu’un d’autre.

“Si l’on recueille des informations qui pourraient mener à des poursuites pénales, ces informations pourraient être transmises à l’agence qui engagerait des poursuites pénales. Si l’on a de l’information menant à la prévention du crime, cette information sera transmise à l’agence de prévention. Je ne prévois aucun manque de limites “, a expliqué Busingye.

«La police s’est développée massivement depuis 2005 (quand elle a été formée) et elle continue à être plus professionnelle pour assurer la loi et l’ordre. Mais ces changements peuvent être appelés dans le cadre d’un voyage que nous sommes en tant que pays. RIB est un portefeuille beaucoup plus important mais il inclut le CID », a-t-il déclaré.

Le secrétaire général de la RIB et le secrétaire général adjoint ont été nommés par décret présidentiel conformément à la loi.

Les rapports indiquent que la période de transition d’un an pour établir RIB s’est terminée le 20 avril 2018.

La loi portant création de l’agence exige qu’avant d’assumer leurs fonctions, le SG et le SG adjoint prennent publiquement, devant le Président de la République, leur serment d’office.

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.