Le gouvernement a inauguré un nouveau bureau du programme de vaccination et un entrepôt 

0

Le ministère de la Santé, en collaboration avec GAVI Alliance et d’autres partenaires du secteur de la santé, a officiellement inauguré mardi un nouveau bureau du programme de vaccination et un entrepôt.

Cet entrepôt, qui a été inauguré dans la zone économique spéciale, a été construit pour un coût d’environ 1,7 milliard de Frw et résulte d’un partenariat de longue date entre le gouvernement et Gavi.

Jeanine Condo, directrice générale du Centre biomédical du Rwanda (RBC), a félicité GAVI pour son soutien au programme de vaccination du pays.

Elle a souligné que le complexe avait été construit grâce à la subvention de financement basée sur la performance (PBF) accordée au Rwanda pour une bonne couverture vaccinale.

Le secrétaire permanent au ministère de la Santé, le Dr Jean Pierre Nyemazi, a déclaré que cet entrepôt permettrait à RBC de réaffecter le budget dépensé pour la location d’un entrepôt depuis longtemps aux autres coûts de fonctionnement du programme de vaccination.

«Nous avons dépensé plus de quatre millions de francs par mois pour la location d’entrepôts. Mais maintenant que nous avons notre propre entrepôt, cet argent sera réaffecté à d’autres tâches telles que la formation ou la construction d’autres bâtiments », a-t-il déclaré.

Mireille Buanga-Lembwadio, chargée de programme dans la région Afrique anglophone pour Gavi, a déclaré que le bâtiment était le résultat de la bonne performance du programme de vaccination du pays.

«Dans le cas du Rwanda, le programme a été mis en œuvre avec tant de succès qu’il a été possible d’obtenir un financement supplémentaire pour la construction de ce bâtiment», a-t-elle déclaré.

« Au nom de Gavi, je tiens vraiment à féliciter Le ministère de la Santé pour son engagement en faveur de l’optimisation des ressources et de ce projet utile et durable», a-t-elle poursuivi.

Grâce au partenariat de GAVI, le Rwanda a pu atteindre et maintenir une couverture vaccinale de 95% pour les maladies infectieuses évitables par la vaccination les plus courantes.

Cela a contribué à réduire la mortalité infantile.

À l’heure actuelle, les responsables estiment qu’il est nécessaire d’atteindre les 5% restants d’enfants manqués et de maintenir la couverture élevée de manière manière efficace et durable.

Aujourd’hui, le programme de vaccination au Rwanda offre 13 antigènes à un nombre important d’enfants, d’adolescentes, de femmes enceintes et de la population en général ayant besoin de vaccins pour adultes.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.