kwamama 6

Le PAM veut réduire la malnutrition au Rwanda

0

Les politiques et programmes de développement du Rwanda axés sur la lutte contre la malnutrition ont donné des résultats positifs, comme le confirme sur l’Analyse de la Sécurité Alimentaire et la Vulnérabilité.

Le présent article passe en revue les principales réalisations en cours du PAM à des fins de réduire la malnutrition et d’assurer la sécurité alimentaire aux plus vulnérables. Des témoignages émanant des bénéficiaires confirment que des progrès ont été enregistrés.

Les résultats de l’enquête font état d’une réduction de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans à partir de 43% à 36.7% au cours des trois dernières années

Le taux annuel moyen de réduction du retard de croissance au Rwanda est en fait supérieur à la moyenne africaine, mais il est encore de loin derrière les meilleures pratiques des pays comme le Brésil.

Des efforts particuliers et concertés de tous les acteurs concernés, menés par le Gouvernement du Rwanda, sont nécessaires pour atteindre l’objectif national de réduction de la malnutrition chronique à 18% d’ici 2018. En plus de la mise en œuvre de son rôle principal de fournir une aide alimentaire humanitaire à plus de 150.000 réfugiés hébergés dans des camps au Rwanda, le PAM contribue au développement national durable grâce à l’amélioration de la capacité du Gouvernement à concevoir et gérer des solutions contre la faim à l’échelle nationale.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Bien plus, le PAM est impliqué dans la mise en pratique des innovations afin d’assurer une sécurité alimentaire durable au Rwanda. Elle soutient les efforts du Gouvernement pour relier les petits exploitants aux marchés. Elle met en œuvre une assistance alimentaire directe pour lutter contre la malnutrition chronique dans les zones les plus touchées.

Le PAM augmente également la résilience des communautés vulnérables pour maintenir leur sécurité alimentaire. Il renforce les capacités nationales en matière d’analyse de la vulnérabilité et de la réduction des risques de catastrophes.

Dans le contexte du Renforcement des Capacités Nationales, le PAM a renforcé les capacités en commençant la mise en œuvre du Programme d’Alimentation à l’Ecole ou School Feeding Program comme une solution nationale sous la supervision du Ministère de l’Education. Il convient de noter que cette Agence onusienne a fourni aussi des installations informatiques au MINAGRI (Ministère de l’Agriculture et des Ressources Animales) comme un moyen de responsabiliser le personnel et permettre la collecte de données réelles et en temps opportun sur la situation de la sécurité alimentaire.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta/ Bwiza.com

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.